Automobilistes : ce qui vous attend en 2018

Si l’année 2017 n’a pas été franchement agréable pour les automobilistes, notamment à Paris, cela risque une fois encore d’empirer en 2018. Entre l’augmentation du malus, le PV de stationnement qui va exploser et la hausse du prix du carburant, ce 1er janvier risque d’être riche en mauvaises nouvelles.

1. Une nouvelle taxe sur les véhicules puissants

clarkson

Vous rêviez de fêter la nouvelle année en vous commandant un exemplaire de la dernière Ferrari Portofino? Il faudra sans doute revoir vos calculs concernant le budget, puisque le gouvernement vient tout juste de voter une nouvelle taxe concernant les véhicules puissants. Cela signifie que l’ensemble des voitures dont la puissance fiscale est égale ou supérieure à 36 CV seront passible d’une taxe de 500 € à l’achat. Il faudra en plus compter 500 € supplémentaires par cheval fiscal, le tout plafonné à 8.000 €.

Ne croyez pas que les véhicules d’occasion seront exemptés, puisqu’il faudra vous acquitter d’un malus de 100 € pour une voiture entre 10 et 11 CV, de 300 € entre 12 et 14 CV et de 1.000 € au-delà de 15 CV. Les véhicules équipés d’une carte grise collection (c’est à dire de plus de 30 ans) ne sont quant à eux pas concernés par cette mesure.

2. Un nouveau barème de bonus/malus

échappement

Bon, admettons que vous ayez tout de même craqué pour cette Ferrari et que vous ayez payé votre taxe de 8.000 € sur les 53 CV fiscaux de votre bolide. Il vous reste à présent à vous acquitter d’un malus de 10.500 € en raison des 245 grammes de CO2 rejetés à chaque kilomètre parcouru par votre nouveau véhicule. En effet, en 2018, le barème des malus sera légèrement revu et nettement durci, avec un seuil qui débutera désormais à 120 g/km contre 127 en 2017. Le tarif évoluera ensuite gramme par gramme, chaque tranche subissant alors une augmentation pouvant atteindre les 322 % !

Du côté des bonus, ce dernier de 6.000 € est conservé pour les véhicules électriques dans la limite de 27 % du prix d’achat) mais il est désormais supprimé pour les hybrides rechargeables. Ces derniers avaient en effet droit à une indemnité de 1.000 € en 2017.

3. Une hausse du prix du carburant

station service

Après avoir pu savourer quelques kilomètres au volant de votre nouvelle Ferrari, il est maintenant temps pour vous de passer par la terrible étape de la pompe à essence. Un conseil : profitez de cette fin d’année pour remplir votre réservoir, car dès le 1er janvier, il faudra ajouter 3,8 centimes par litre d’essence et 7,6 cts par litre de gazole. Une augmentation que l’on doit à la revalorisation de la taxe carbone, qui vise notamment à réduire l’écart entre les deux types de carburant.

4. Un nouveau tarif pour les PV de stationnement

park

C’est officiel, dès lundi 1er janvier vous pourrez dire adieu au PV de stationnement à 17 €. En effet, chaque maire aura désormais la possibilité de choisir le tarif de la sanction, que sera d’ailleurs renommée en « forfait post-stationnement ». Il faudra désormais compter entre 35 et 50 € à Paris selon les arrondissements, entre 35 et 60 € à Lyon ou encore 35 € à Quimper.

Ce n’est pas tout puisque le prix du stationnement augmentera également à Paris, avec une durée qui passera de deux à six heures. Si les deux premières heures resteront au même tarif, ce dernier sera par la suite progressif afin d’atteindre 50 € poux six heures. Inutile de tenter de ne pas payer, puisque les contrôles seront désormais effectués par des agents privés, de manière bien plus régulière qu’auparavant.

5. Une prime à la casse en évolution

destruction

En 2018, l’ensemble des Français pourront prétendre à la prime à la casse de 1.000 € s’ils se débarrassant d’un véhicule diesel d’avant 2001 ou essence d’avant 1997 au profit d’une voiture neuve ou d’occasion émettant moins de 130 g/km de CO2. Si cette indemnité est désormais accessible à tous sans conditions de ressources, les ménages non-imposables pourront quant à eux prétendre à une prime atteignant les 2.000 €.

En revanche, cette dernière passe désormais de 4.000 à 2.500 € pour l’achat d’un véhicule électrique et de 2.500 à 1.000 € pour une voiture hybride rechargeable.

Et sur ce, bonne année !

Marie Lizak

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s