Ferrari 488 GTB: Adieu 458 Italia

Triste nouvelle: La fin de la 458 Italia est proche. Une remplaçante de choix vient toutefois prendre le relais, la 488 GTB, qui sera prochainement présentée au salon de Genève.

©Ferrari
©Ferrari

La fin de l’emblématique 458 Italia vous attriste? Attendez de voir ce que vous réserve la 488 GTB, qui endosse un rôle difficile, celui de se faire autant apprécier que son illustre devancière.

Pour cela, la marque au cheval cabré a vu les choses en grand. Tout d’abord, son nom, qui résonne aux oreilles des passionnés comme une promesse de performances « 488 GTB ». La présence de ce suffixe signifiant souvent la présence d’un moteur à la hauteur des espérances, ici un V8 bi-turbo toujours en position centrale comme sa devancière.

Sa cylindrée a pourtant été réduite puisqu’elle passe de 4,5 L à 3,9 L mais sa puissance s’en voit néanmoins augmentée pour atteindre 670 chevaux, soit 100 ch de plus que la 458. Elle abat littéralement le 0 à 200 km/h en 8,3 secondes, battant la mythique Enzo de 2 secondes.

©Ferrari
©Ferrari

Un héritage de la 458 tourné vers le futur

On reconnait au premier coup d’oeil les lignes de la 458 même si elle possède sa propre identité visuelle. L’aérodynamique a été travaillée avec attention puisque sa portance a été augmentée de 50%.

Les prises d’air latérales ont été agrandies, l’avant est plus ouvert telle une gueule prête à dévorer l’asphalte et un nouvel aileron a été installé, qui conserve tout de même les célèbres feux ronds de la 458. L’auto reste sous contrôle électronique avec notamment le Ferrari Side Slip Angle Control qui agit à la manière d’un ESP très sophistiqué.

Elle est également équipée d’un différenciel électronique lui aussi, E-Diff, qui contrôle les amortisseurs afin de procurer un contrôle plus précis et plus rapide.

A l’intérieur du cockpit de ce bolide, tout a été pensé pour que l’heureux propriétaire se sente le plus à l’aise possible grâce à des matériaux luxueux et un habitacle très épuré équipé de nouveaux groupes de commandes satellite. On note également de belles aérations inclinées et un tableau de bord sportif et accessible.

©Ferrari
©Ferrari

Pas de prix indiqué mais il n’y a pas de doute qu’il avoisinera les 200 000€. Il faudra néanmoins attendre le salon de Genève début mars pour connaitre le montant exact ainsi que la date de commercialisation. Un peu de patience si vous désirez passer commande pour en offrir une à l’élu(e) de votre coeur pour la prochaine Saint Valentin. Une chose est sûre, même si ce modèle sera de série, le nombre d’exemplaires sera ultra limité, alors dépêchez-vous!

Marie Lizak

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s