Actualité automobile

Nouvelle DS 4 : tout ce qu’il faut savoir sur la compacte haut de gamme

Attendue  depuis des mois, la nouvelle DS 4 se dévoile enfin, rompant définitivement avec une précédente génération plus passe-partout. 

Photo compacte DS 4 2021

Il y a du nouveau chez DS ! A vrai dire, ce n’est pas vraiment une surprise, alors que la marque avait déjà dévoilé un premier teaser de sa nouvelle DS 4 quelques jours plus tôt. Mais voilà donc que l’on sait plus sur la compacte, qui apporte un véritable vent d’air frais au segment mais également à la marque, qui ne commercialise pour l’heure que trois modèles, dont deux SUV, à savoir la DS 3 et le DS 7 Crossback. Trois ans après le départ à la retraite d’une précédente génération calquée sur la Citroën C4, cette nouvelle mouture entend bien faire sa révolution, en ayant son identité propre, bien différente de la compacte aux chevrons, dont nous avons pris le volant il y a quelques semaines. Plus chic que jamais, cette nouvelle venue dans le catalogue souhaite confirmer le positionnement haut de gamme de la marque, ayant pris son indépendance de Citroën en 2014. Elle mise pour cela sur son style, bien sûr, mais également sur ses technologies embarquées, faisant le plein d’innovations pour rester dans le coup, et surtout, pour essayer de faire de l’ombre aux stars allemandes du segment.

ADN préservé

Photo arrière DS 4 2021

Avec ses lignes reprenant le langage stylistique de la marque depuis ses débuts avec le DS 7 Crossback, la nouvelle DS 4 n’a absolument plus rien à voir avec la précédente génération, mais prend également son indépendance par rapport à la nouvelle Citroën C4. Bien sûr, les deux compactes partagent quelques pièces en commun,  mais ce qui compte, c’est que cela ne se voie pas. Ce que l’on remarque en revanche, c’est que les designers de DS ont tiré les enseignements de la DS 3 Crossback, au style quelque peu décevant, en offrant à cette nouvelle arrivante des traits moins clinquants et plus harmonieux, sans perdre l’identité DS. Dominant le segment en termes de taille, avec une longueur totale de 4,40 mètres, la compacte se décline également dans une inédite version Cross (et non Crossback cette fois-ci), au style plus baroudeur. Si la hauteur de caisse ne varie pas, les équipes de Thierry Métroz ont apporté a cette déclinaison des éléments spécifiques inspirés de l’univers des SUV, avec des bas de caisse en plastique ainsi que des barres de toit. Un joli coup marketing, qui permettra de séduire une clientèle plus large, usant de la tendance des modèles surélevés dans totalement y céder.

A l’intérieur, cette nouvelle DS 4 conserve la recette originelle de la marque, avec une présentation toujours très premium et jouant à fond la carte du raffinement, se distinguant de ses rivales allemandes bien plus sobres. L’ensemble se veut élégant, et un peu moins chargé que le DS 7 Crossback, dont nous avions alors critiqué l’ergonomie générale. Confortablement installé dans un siège recouvert au choix de cuir, d’Alcantara ou d’un nouveau matériau imitant la peau de saumon, le conducteur profite alors d’un écran tactile de 10 pouces, associé à un combiné numérique. Mais loin de se reposer sur les acquis de la marque,  cette nouvelle DS 4 inaugure également le tout nouveau DS Iris System, inspiré de ce que propose Mercedes avec son MBUX. Concrètement, il suffira alors de dire « Hey DS 4 ! » pour avoir accès aux différentes fonctions de la voiture. La commande gestuelle fait également son apparition sur la compacte, qui s’aventure alors encore un peu plus sur le territoire des Allemandes.

Innovations et hybridation

Photo nouvelle DS 4 Cross 2021

Pas de grande surprise sous le capot de cette DS 4, puisque celle-ci héritera des moteurs déjà présents sur d’autres modèles de l’ex-groupe PSA. La gamme thermique s’articulera autour de blocs PureTech essence de 130, 180 et 225 chevaux, tandis qu’un seul diesel de 130 équidés sera disponible, le tout étant uniquement associé à la boîte automatique EAT8. Reposant sur la plateforme EMP2 du DS 7 Crossback mais également des Peugeot 508 et 3008, cette nouvelle venue s’offrira également le luxe d’une motorisation hybride rechargeable, associant un PureTech 180 à un moteur électrique, développant alors une puissance totale de 225 chevaux. L’autonomie, qui n’a pas encore été annoncée sera quant à elle optimisée par les nouvelles jantes plus légères, tandis qu’il sera possible d’opter pour des roues plus étroites, limitant la résistance à l’air. Enfin, rien n’a encore été dit quand à l’arrivée d’une éventuelle version électrique, qui pourrait peut-être être envisagée, d’autant plus que la future Peugeot 308 pourrait elle aussi céder à cette motorisation, en plus de l’hybride.

Enfin, cette nouvelle DS4 fait le plein d’innovations technologiques, en s’offrant entre autres un inédit affichage tête-haute à effet réalité augmentée, projetant les informations sur le pare-brise comme si elles étaient sur la route. La compacte s’enrichit également de nouvelles fonctions de conduite autonome, pouvant désormais gérer seule les dépassements mais également adapter la vitesse en fonction des courbes et de la signalisation. Enfin, nous retrouvons également la fameuse suspension pilotée DS Active Scan Suspension, inaugurée sur le DS 7 Crossback et totalement inédite sur le segment, ainsi que le système DS Night Vision, très efficace. Si aucune date précise de commercialisation n’a été annoncée pour le moment, on sait que cette nouvelle DS 4 arrivera dans les concessions au second semestre 2021. Il faudra alors sans doute prévoir un ticket d’entrée tournant autour des 30 000 €, à confirmer toutefois.

Tags

Marie Lizak

Fondatrice et responsable éditoriale du site Une Fille Au Volant, je suis une passionnée de l'automobile dans tous ses aspects. J'ai pour vocation de partager ma passion avec légèreté et bonne humeur, sans oublier la rigueur et l'information, bien évidemment !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer