Essais automobilesVoiture propre

Essai Hyundai Tucson hybride : plus que jamais dans la course

Le Hyundai Tuscon fait peau neuve et évolue en profondeur, avec une toute nouvelle génération revue sur tous les points. Nous avons pris le volant de la version hybride, le temps d’une journée.

Photo nouveau Hyundai Tucson 2020

S’il y a bien un constructeur qui n’a pas chômé durant ces derniers mois, et ce malgré la crise du Coronavirus, c’est sans aucun doute Hyundai. Et pour cause, la marque enchaîne les nouveautés depuis le début de l’année et renouvelle entièrement sa gamme, avec les i10 et i20, sans parler de l’i30 restylée. Autant dire que la firme coréenne souhaite tout faire pour conquérir tous les segments, et elle ne lésine pas sur les efforts, proposant désormais un catalogue complet balayant tous les segments et toutes les motorisations, jusqu’à l’hydrogène avec le Hyundai Nexo. Mais en cette fin d’année, c’est au tour du best-seller de la marque de faire parler de lui, à savoir le Tucson, alors qu’il s’offre une toute nouvelle génération, dévoilée au début du mois de septembre. Une quatrième mouture, en comptant l’ix35 produit de 2010 à 2015 qui fait le plein de nouveautés sur tous les plans, avec un but : se rapprocher des leaders du segments, et notamment de la star incontestable : la Peugeot 3008, tout juste restylée au cours de l’été.

Avec cette nouvelle version, Hyundai aurait pu se contenter de se reposer sur ses lauriers et de continuer sur la voie prise avec la précédente mouture. Et pour cause, malgré son âge relativement avancé, celle-ci continue de séduire, avec pas moins de 6 400 exemplaires vendus en France depuis le début de l’année. Si l’on est évidemment encore très loin du podium, le SUV coréen s’en sort plutôt bien, même si un petit rafraîchissement n’est bien sûr pas de trop. Et la marque n’a pas vraiment fait les choses a moitié, puisqu’elle a tout simplement décidé de repartir de zéro pour sa star, 2ème modèle le plus vendu du catalogue derrière le Hyundai Kona et devant l’i20. Nous voilà donc ici face à un tout nouveau véhicule, réinventé de toutes parts, pour lequel les équipes en charge du projet sont partis d’une feuille totalement blanche. Tout a donc été fait pour continuer la success-story du SUV, vendu à plus de 120 000 exemplaires à travers le monde depuis son lancement en 2004, grâce à un nouveau style, un bagage technologique amélioré ainsi que des motorisations plus vertueuses.

Nous avons donc pris le volant de ce nouveau Hyundai Tucson le temps d’une journée dans sa version hybride, afin de nous rendre compte des progrès réalisés par le SUV. L’occasion également de connaître ses points forts et ses points faibles, mais également de mieux appréhender son comportement routier. C’est parti !

Essai Hyundai Tucson hybride : nouveau look pour une nouvelle vie

Photo arrière Hyundai Tucson 2020

Impossible de rester indifférent lorsque l’on regarde ce Hyundai Tucson, qui s’offre avec cette nouvelle génération un tout nouveau style, plus audacieux mais également très réussi. Sa grande calandre intégrant l’ensemble de la signature lumineuse donne un air résolument moderne au SUV, qui n’est d’ailleurs pas sans nous rappeler le nouveau Mercedes EQC, qui adopte une face avant similaire. Mais ce look original ne vient pas de nulle part, puisqu’il reprend la stratégie stylistique baptisée Sensuous Sportiness inaugurée sur le concept Le Fil Rouge, dévoilé en 2018 et annonçant la direction que prendra le design des modèles Hyundai dans le futur. Nous y voilà donc, alors que ce Tucson 4ème du nom fut également préfiguré par le concept Vision T, révélé l’an dernier à l’occasion du salon de Los Angeles. Nous découvrions alors à l’époque cette face avant, ainsi que de nombreux autres éléments esthétiques se retrouvant aujourd’hui sur la version de série. Celle-ci devient d’ailleurs plus affirmée par rapport à la précédente mouture, avec des lignes plus anguleuses et des flancs plus marqués. A l’arrière enfin, la signature lumineuse évolue également avec des feux triangulaires, reliés entre eux par un bandeau illuminé également.

Si la précédente génération affichait un style très consensuel mais manquant quelque peu de caractère, cette nouvelle mouture adopte donc une stratégie très différente mais se rapprochant de la direction prise par sa rivale, la Peugeot 3008. Une manière également pour ce Hyundai Tucson de se rapprocher de sa concurrente, dont le look a permis à ses ventes de s’envoler. Autant dire qu’il est tentant pour le Coréen de s’en inspirer ! Celui-ci gagne au passage en prestance, tant grâce à ses traits qu’à ses dimensions en hausse, avec une longueur culminant désormais à 4,50 mètres, contre 1,87 mètre de large. Le SUV en impose, et l’avoir dans son rétroviseur est d’ailleurs très impressionnant ! Les jantes de 19 pouces, livrées de série sur la finition Executive de notre version d’essai viennent compléter l’ensemble, et lui donner encore plus de style. Par ailleurs, le catalogue de couleurs est quant à lui bien rempli, avec pas moins de huit teintes, dont deux nouvelles, à savoir le Shimmering Silver et le Teal Blue, pouvant être associées à un toit bi-ton.

A l’intérieur, si l’évolution n’est pas aussi spectaculaire qu’à l’extérieur, on peut dire que la marque a très bien travaillé. La présentation gagne en modernité et devient plus épurée, donnant une vraie impression d’espace et une vision plus dégagée sur la route. Visuellement, l’ensemble est très beau et les matériaux sont de bonne facture, tandis que les finitions générales sont globalement très soignées. L’écran tactile de 10,25 pouces surplombe quant à lui des commandes intégralement tactiles, certes esthétiques mais moins pratiques néanmoins que des boutons physiques. Le combiné numérique de 10,2 pouces est quant à lui très épuré mais clair, mais mériterai d’être complété par un affichage tête-haute. Quoi qu’il en soit, on est bien dans ce Hyundai Tucson, qui offre un bel espace intérieur pour tous les passagers, et ce même à l’arrière, grâce à une longueur en hausse de quelques centimètres. La position de conduite peut quant à elle être réglée électriquement puis sauvegardée, tandis que la finition Executive coiffant la gamme donne droit aux sièges chauffants et ventilés de série. Un petit confort qui fait vraiment la différence ! Enfin, le volume de coffre est très satisfaisant, oscillant alors entre 616 et 1 795 litres une fois la banquette rabattue sur cette version hybride.

Essai Hyundai Tucson hybride : voyage confort

Photo intérieur Hyundai Tucson 2020

Avec cette toute nouvelle génération, Hyundai ne s’est pas contenté de faire évoluer le look et le confort général de son SUV star, puisque le constructeur en a également profité pour étoffer la gamme de motorisations. Cette 4ème mouture s’offre en effet une toute nouvelle version essence de 150 chevaux, ainsi que d’un moteur diesel de 136 équidés, sans parler de la déclinaison hybride qui nous intéresse aujourd’hui. Mais ce n’est pas tout, car le constructeur, qui propose désormais une offre très large en ce qui concerne les motorisations alternatives s’apprête également à enrichir le catalogue de son Tucson d’une variante hybride rechargeable forte de 265 chevaux. Pour l’instant, nous nous contenterons donc de la déclinaison simple, qui devrait néanmoins avoir de quoi faire trembler ses rivaux, que ce soit la Peugeot 3008 ou encore le Toyota RAV4, entre autres. Il faut dire que du haut de ses 230 chevaux, envoyés aux roues avant via une boîte automatique à six rapports, le SUV familial en a sous le capot. Si vous ne serez bien évidemment pas collé au siège à l’accélération, l’assistance du moteur électrique se ressent bel et bien et offre de belles relances lorsque cela est nécéssaire.

Néanmoins, le Hyundai Tucson reste avant tout un SUV familial qui n’est pas forcément un adepte des rythmes trop soutenus ou des routes trop vallonnées, malgré un châssis qui tient néanmoins la route et un centre de gravité bas dû aux batteries. Si la prise de roulis reste relativement maîtrisée, le poids de l’engin ainsi que le tarage très souple des suspensions ne jouent pas forcément en faveur du dynamisme, de même que sa direction très légère. Mais ce n’est pas vraiment un souci, car le SUV souhaite avant tout jouer la carte du confort, et cela se ressent dès les premiers tours de roues, avec un amortissement tout doux, qui peut également être piloté en option sur la finition Exécutive. Très à l’aise sur les longs trajets autoroutiers, le Tucson hybride jouit d’une très bonne insonorisation malgré quelques bruits aérodynamiques. On appréciera également l’intéressant bagage technologique du SUV, avec un système de conduite semi-autonome de niveau 2 très performant, ainsi qu’un affichage des angles morts directement sur le combiné numérique via la caméra située sous les rétroviseurs très bien pensé.

Si deux modes de conduite sont proposés, à savoir Sport et Eco, on préférera utiliser le second, bien plus adapté au SUV, bien que le premier puisse se montrer utile lorsque le rythme s’accélère un peu, en agissant notamment sur la réponse de la boîte de vitesse. Si la motorisation hybride est très bien gérée, avec une belle autonomie électrique, on regrettera néanmoins l’absence d’un mode permettant de forcer la conduite zéro-émission. Celui-ci pourrait cependant faire son arrivée sur la version rechargeable, afin de permettre au SUV de mieux s’aligner sur la concurrence. Par ailleurs, nous aurions également aimé pouvoir mieux maîtriser la récupération d’énergie au freinage, via un système de palettes ou une commande sur la boîte de vitesse par exemple. Espérons que cela soit également corrigé sur l’hybride rechargeable… L’ensemble demeure néanmoins très bon, avec une consommation qui reste raisonnable pour ce type de SUV, affichée à 5,7 litres en moyenne, pour un résultat réel tournant autour des 6,3 litres, sans avoir vraiment été vigilant sur l’éco-conduite. Il est donc tout à fait possible d’améliorer ce résultat, notamment sur des trajets du quotidien en ville, avec une conduite électrique optimisée.

Essai Hyundai Tucson hybride : pour résumer

Photo combiné instrumentation Hyundai Tucson hybride 2020

Totalement réinventé, le nouveau Hyundai Tucson met toutes les chances de son côté et mise sur un style audacieux pour séduire dès le premier coup d’oeil. Un joli lifting pour cette 4ème génération, qui a également fait un gros travail du côté de l’intérieur, avec une présentation plus épurée et plus qualitative, sans parler du grand bond en avant opéré sur le plan technologique. Très polyvalent, avec une prédisposition pour les longs trajets, le SUV familial se montre très confortable tout en distillant une vraie sensation de sécurité à son bord. Si la conduite plus dynamique n’est pas forcément son domaine de prédilection, son comportement reste tout à fait correct, et les suspensions pilotées optionnelles devraient sans aucun doute jouer en sa faveur. Quoi qu’il en soit, ses rivaux ont désormais du souci à se faire, car avec ce Tucson, Hyundai est plus que jamais dans la place.

Essai Hyundai Tucson hybride : notre avis

Design extérieur
Présentation intérieure
Technologie
Agrément de conduite
Passion
Rapport qualité / prix

Née d’une feuille blanche, ce Hyundai Tucson a toutes les qualités requises pour séduire, avec une belle dotation technologique, un comportement très satisfaisant et une motorisation hybride efficace. Ses quelques défauts ne lui portent en aucun cas préjudice, d’autant plus à ce prix-là !

Essai Hyundai Tucson hybride : fiche technique

  • Moteur : quatre cylindres en ligne, 1 598 cm3,  essence, turbo, injection directe, moteur électrique synchrone à aimants permanents, traction avant, boîte automatique à six rapports
  • Puissance : 230 chevaux
  • Couple : 350 Nm
  • Dimensions : 4,50 x 1,87 x 1,65 mètres
  • 0 à 100 km/h : 8,0 secondes
  • Vitesse maximale : 193 km/h
  • Volume de coffre : de 616 à 1 795 litres
  • Émissions de CO2 / malus : 131 g/km / 0 €
  • Consommation en cycle mixte : 5,7 l/100 km
  • Prix : à partir de 34 100 €

Essai Hyundai Tucson hybride : les photos

Tags

Marie Lizak

Fondatrice et responsable éditoriale du site Une Fille Au Volant, je suis une passionnée de l'automobile dans tous ses aspects. J'ai pour vocation de partager ma passion avec légèreté et bonne humeur, sans oublier la rigueur et l'information, bien évidemment !

Un commentaire

  1. Hello!
    Super essai, merci 😉
    Très intéressé par la version hybride rechargeable, j’attendrai que celle-ci soit dispo pour voir si les petits ajustements évoqués sont bien présents !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer