Actualité automobile

Seat Leon 2020 : retour à l’essentiel

Entièrement renouvelée avec une 4ème génération, la Seat Leon s’offre un nouveau catalogue de motorisations empruntées à sa Volkswagen Golf 8.

Photos Seat Leon 2020 cinq portes

Depuis la fin de l’année dernière, c’est une véritable campagne de renouvellement qu’a entrepris le groupe Volkswagen, offrant de nouvelles génération à toutes ses compactes stars, à commencer par la Skoda Octavia en novembre dernier. Quelques semaines plus tard, ce fut au tour de la Volkswagen Golf 8 de lui emboîter le pas, avec une toute nouvelle mouture redessinée et évoluant surtout considérablement sur le plan technologique. Désormais, alors que l’année 2020 ne fait que commencer, c’est au tour de Seat de rajeunir sa star, la Leon, qui commençait, il est vrai à prendre un petit coup de vieux après huit ans de carrière. Avec plus de 2 millions d’exemplaires vendus depuis son lancement en 1999, la compacte est l’un des modèles les plus emblématiques du constructeur espagnol, et un petit renouvellement n’était pas de trop, alors que ses ventes commençaient à s’essouffler quelque peu.

Cette nouvelle génération devrait permettre à la Leon de reprendre du poil de la bête, alors que les clients ont jusqu’alors majoritairement été attirés par les SUV, le lancement des Seat Ateca, Arona et Tarraco ayant bien occupé la marque durant ces derniers mois. Ce dernier a d’ailleurs quelque peu servi d’inspiration à la compacte ibérique, qui en reprend la face avant, incarnant la nouvelle identité stylistique de la marque, avec cette calandre hexagonale et ces nouvelles optiques redessinées. De profil, les plus observateurs pourront remarquer une ligne de toit faisant penser à la Ford Focus, tandis que les flancs sont globalement plus musclés que la précédente génération, grâce à des traits plus affirmés. Enfin, l’arrière reprend là encore la signature lumineuse du grand SUV, également partagée avec le Cupra Formentor dévoilé à Genève. Enfin, le logo, comme écrit « à la main » donne un côté moins sérieux à l’ensemble et permet à cette Seat Leon de se distinguer.

L’intérieur de cette nouvelle génération ne devrait pas vraiment être synonyme de dépaysement, puisque l’on retrouve ici une présentation identique à cette de la nouvelle Volkswagen Golf 8. L’ensemble est donc très sérieux, voire presque un brin austère, et il est vrai que nous aurions aimé un peu plus de folie de la part de Seat. On le rappelle, la marque espagnole est celle dont la clientèle est la plus jeune. Quoi qu’il en soit, la connectivité est ici un aspect à ne pas négliger, la compacte se dote de série d’un écran tactile de 8,25 pouces, qui peut aller jusqu’à 10 pouces sur les versions supérieures. Celui-ci est associé à un combiné numérique de 12,25 pouces, affichant toutes les données relatives à la conduite, de manière très claire. En termes d’habitabilité, cette nouvelle génération profite d’une belle amélioration, grâce à un empattement de 2,69 mètres, soit 50 mm de plus qu’avant. Si le volume de coffre reste établi à 380 litres pour la version cinq portes, la déclinaison ST gagne quant à elle 30 litres pour atteindre quelque 617 litres. Enfin, exit la déclinaison trois portes, qui disparaît avec cette nouvelle génération.

Un large choix de motorisations

Photos Seat Leon 2020 feux arrire

Reposant sur la plateforme MQB de la nouvelle Volkswagen Golf, la Seat Leon en reprend logiquement les motorisations, avec une gamme essence composées de blocs 1,0 et 1,5 litre TSI turbocompressés de 90 à 150 chevaux, tandis qu’un 2,0 litres TSI de 190 équidés vient compléter l’ensemble. En diesel, nous retrouvons ici le 2,0 litres TDI décliné en 115 et 150 chevaux, tandis que la version ST est livrée de série de la transmission intégrale. A savoir que ces motorisations thermiques sont associées à des boîtes manuelles ou DSG selon les versions, tandis que le 1.0 TSI 110 et 1.5 TSI 150 sont couplés à un système d’hybridation légère avec un alterno-démarreur de 48 volts. Comme pour la précédente génération, une version fonctionnant au gaz naturel sera également présente dans la gamme, alors propulsée par un 1,5 litre TGI développant quelque 130 chevaux, associé à trois réservoir GNC permettant de parcourir jusqu’à 440 km en un seul plein. Pour rappel, il est également possible de circuler avec de l’essence une fois le stock de gaz épuisé jusqu’au prochain remplissage, qui prend à peine plus de temps que pour un moteur thermique standard.

Mais la principale nouveauté de cette 4ème génération de la Seat Leon reste son inédite motorisation hybride rechargeable, associant un bloc 1,4 litre TSI à un moteur électrique, offrant une puissance totale de 204 chevaux. L’ensemble est couplé à une boîte à double embrayage DSG à six rapports, ainsi qu’à une batterie lithium-ion de 13 kWh, offrant une autonomie d’environ 60 km en conduite électrique. Celle-ci sera alors disponible à la fois sur la version cinq portes, ainsi que sur le break ST. Par ailleurs, la compacte enrichit également sa dotation d’aides à la conduite, avec notamment l’arrivée d’un nouvel amortissement piloté, tandis que l’on retrouve également le régulateur de vitesse adaptatif, ainsi que la fonction Travel Assist, qui n’est autre qu’un système de conduite semi-autonome. Pour rappel, celui-ci fait appel à l’ACC ainsi qu’à l’assistance au maintien de voie afin de laisser la voiture conduire quasi-seule sur l’autoroute ou dans les embouteillages. Plus tard, Seat indique que cette technologie évoluera et sera bientôt en mesure de gérer seule les dépassements sur simple pression du clignotant.

Officiellement dévoilée au grand public lors du prochain salon de Genève qui ouvrira ses portes le 5 mars prochain, cette nouvelle génération de la Seat Leon débutera ses livraisons au mois d’avril. Fabriquée sur les lignes de production de l’usine de Martorell, à quelques kilomètres seulement de Barcelone, la compacte rivale des Renault Mégane et autres Peugeot 308 devrait sans aucun doute afficher un tarif supérieur aux 23 640 € de l’actuelle version.

Tags

Marie Lizak

Fondatrice et responsable éditoriale du site Une Fille Au Volant, je suis une passionnée de l'automobile dans tous ses aspects. J'ai pour vocation de partager ma passion avec légèreté et bonne humeur, sans oublier la rigueur et l'information, bien évidemment !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer