Actualité automobileReportages automobilesRétro

Traversée de Paris estivale : l’édition 2021 comme si vous y étiez

Ce dimanche 25 juillet, plus de 700 véhicules anciens se sont réunis, à l’occasion de la Traversée de Paris. Redécouvrez tous les temps forts et les images de cette nouvelle édition.

Photo Porsche 911 traversee de paris estivale 2021

Le soleil n’était pas vraiment au rendez-vous, mais qu’importe. Car sous les nuages, les sourires et la passion étaient au rendez-vous, dès 8 heures sur le parvis du château de Vincennes. Le réveil était matinal, ce dimanche matin, mais c’était pour la bonne cause, alors que plus de 700 véhicules anciens se réunissaient au départ de la 14ème édition de la Traversée de Paris. Si la pluie avait décidé de jouer les troubles-fête, comme l’année dernière, cela ne semble pas avoir freiné les collectionneurs comme les curieux, nombreux à avoir répondu présent à l’appel lancé par l’association Vincennes en Anciennes. Comme tous les ans, les passionnés et collectionneurs étaient une fois encore au rendez-vous, assurant le spectacle pour les petits et grands ayant fait le déplacement. Sous les imperméables et derrière les masques, les sourires étaient sincères et le bonheur de partager la passion de l’auto était bien là. A la fois madeleines de Proust et objets de désir, les voitures anciennes côtoyaient les bus, vélos, motos et même tracteurs d’époque, dans une ambiance toujours très bon enfant.

Les places de Paris à l’honneur

Photo Volkswagen Coccinelle traversee de paris estivale 2021

Ouverte à tous, sous réserve de posséder un véhicule de plus de 30 ans, la Traversée de Paris avait cette année pour thème les places de la capitale. Au programme donc, un parcours passant par la Bastille, Nation ou encore République, sans oublier un passage obligé par Montmartre. Comme tous les ans, la place de la Concorde, fut également prise d’assaut par les jolies anciennes. Et comme une renaissance après des mois difficiles, les trottoirs se transformèrent en piste de danse improvisée, sur laquelle un groupe d’inconnus dansait le Madison, au son d’une enceinte installée dans la banne d’un vieux pick-up. Un air de fête alors que le soleil pointait à nouveau le bout de son nez. Ensuite, direction l’observatoire de Meudon, point final de cette balade qui aura parcouru plus de 28 kilomètres dans les rues de Paris. Une pause bien méritée pour les participants, et une jolie exposition entièrement gratuite pour les visiteurs, qui ont également pu profiter d’un spectacle musical tout en déambulant sur la pelouse. Celle-là même sur laquelle s’étalaient des nappes de pique-nique et où se dressaient de jolies tables, sur lesquelles déjeunaient les équipages les plus organisés.

Mais revenons-en aux stars de cette journée : les voitures. Elles étaient donc très nombreuses ce dimanche, de toutes époques et de toutes nationalités. Pour le plus grand bonheur des anciens, qui retrouvaient les véhicules de leur enfance, mais également des plus petits, qui découvraient des autos parfois étonnantes. Car il faut dire qu’il y en avait pour tous les goûts, entre les véhicules militaires amenés par l’association UNIVEM ainsi que les nombreuses voitures ayant fait le déplacement, de la Citroën 2 CV à la Porsche 356 en passant par la Mazda MX-5 et la Ford Mustang. De son côté, le salon Rétromobile, partenaire de l’évènement, exposait également plusieurs autos, dont une Chevrolet Corvette C2 Stingray de 1966 ainsi qu’une Ford A Roadster de 1930. De son coté, l’Aventure Peugeot Citroën DS était également de la partie, et était venue avec plusieurs véhicules des trois marques françaises, telles qu’une Peugeot 405 cabriolet de 1971, une Citroën GSA de 1983 et même une Simca 1000 de 1967, issue des collections du musée de l’Aventure Automobile à Poissy.

Découvrez dès à présent toutes les photos de la Traversée de Paris estivale 2021 :

Tags

Marie Lizak

Fondatrice et responsable éditoriale du site Une Fille Au Volant, je suis une passionnée de l'automobile dans tous ses aspects. J'ai pour vocation de partager ma passion avec légèreté et bonne humeur, sans oublier la rigueur et l'information, bien évidemment !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer