Essais automobilesVoiture propre

Essai Jeep Compass 4xe hybride rechargeable : arrivé à maturité

Jeep donne un vrai coup de jeune à son Compass en lui offrant une inédite motorisation hybride rechargeable 4xe ainsi qu’un restylage plutôt réussi.

Photo nouveau Jeep Compass 4xe hybride rechargeable

Dans l’esprit de beaucoup de personnes, initiées ou non, Jeep représente une certaine idée de l’aventure et de la liberté, mais n’a pas vraiment une image de constructeur très vertueux. Mais les choses changent, et d’autant plus à l’heure où les normes poussent les marques à revoir leur copie et à opter pour des motorisations plus propres, afin d’éviter de s’attirer les foudre des instances européennes. La firme américaine ne fait évidemment pas exception, et doit elle aussi se conformer à ces nouvelles règles, afin de ne pas se retrouver sur le bord de la route, délaissée par les clients et visée par des amendes démentielles. Et alors qu’elle célèbre cette année son 80ème anniversaire, la marque a décidé d’ouvrir une nouvelle page de son histoire, se tournant désormais vers des motorisations plus propres, faisant alors tout doucement évoluer son image, sans pour autant perdre son identité. Pour l’heure, deux modèles ont donc décidé de s’électrifier : le Renegade, qui reste le best-seller de la marque, et le Compass, en attendant l’arrivée en Europe du Wrangler hybride rechargeable.

Beaucoup de nouveautés donc pour Jeep, qui avait annoncé il y a quelques temps sa volonté de devenir le constructeur de SUV le plus eco-friendly au monde. Une déclaration qui n’a rien de fantaisiste, puisque la firme avait alors annoncé le lancement de dix modèles hybrides rechargeables d’ici à 2022. Une belle promesse en passe d’être tenue donc, alors que pas moins de trois véhicules de la gamme sont déjà passés au PHEV. D’autres devraient donc suivre dans les mois à venir, même s’il faudra faire preuve d’encore un peu de patience. De notre côté, nous avons donc décidé de prendre le volant du tout nouveau Jeep Compass 4xe, dont le nom souligne bien sûr la motorisation électrifiée, mais annonce également que cette version se dote d’une transmission intégrale. Logique ? Sans doute, alors que de nombreux modèles hybrides rechargeables utilisent la même configuration, et notamment chez d’autres marques du groupe Stellantis. Par ailleurs, ce choix de la part de Jeep permet également d’inciter les clients souhaitant profiter des quatre roues motrices à opter pour un modèle hybride, réduisant alors les émissions moyennes de la gamme à mesure que le mix des ventes évolue en faveur de cette version. Malin !

Mais ce Jeep Compass 4xe vaut-il vraiment le coup ? C’est ce que nous avons voulu savoir en prenant son volant le temps d’une journée, lors d’un essai en région parisienne. Pour l’occasion, nous avons donc pu tester la version S, coiffant alors la gamme avec sa motorisation de 240 chevaux et ses nombreux équipements livrés de série.

Essai Jeep Compass 4xe hybride rechargeable : discret restylage

Photo Jeep Compass 4xe S et Trailhawk hybride rechargeable

En réalité, l’arrivée de l’hybride sur le Jeep Compass n’est pas vraiment nouvelle, puisqu’elle remonte déjà à l’année dernière. Mais en quelques mois, le SUV, vendu à 200 000 exemplaires depuis son lancement en 2017 a bien évolué, puisqu’il s’est offert un petit restylage pour l’occasion. Les évolutions restent classiques, se concentrant notamment sur la face avant, et plus particulièrement les optiques, plus agressives. Les feux de jour ont quant à eux été intégrés aux optiques, tandis que le bouclier profite d’un nouveau coup de crayon pour gagner en prestance. Les différentes versions du SUV se distinguent quant à elles par des éléments spécifiques, alors qu’une nouvelle finition vient enrichir le catalogue afin de célébrer les 80 ans de la création de la marque. A l’arrière, les changements sont un peu plus discrets, puisqu’ils concernent alors surtout les feux, qui s’offrent eux aussi un nouveau dessin, plus moderne. Bref, l’ensemble gagne en caractère et en prestance, mais il faudra cependant mettre les deux versions côte à côte pour déceler avec précision les différences, ce restylage extérieur restant relativement discret. Le but n’est en effet ici pas de revoir une recette qui fonctionne déjà bien, mais plutôt de faire évoluer le dessin, jusqu’à la prochaine génération qui devrait arriver dans deux ou trois ans.

Dans l’ensemble, le style de ce Jeep Compass reste donc très réussi, ayant bien évolué au fil des ans, notamment par rapport à une première génération aux lignes bien moins flatteuses. Mais si les traits se sont donc considérablement modernisés et ont surtout gagné en agressivité, les designers ont cependant su conserver les caractéristiques propres aux modèles de la marque, à commencer par la fameuse calandre à sept fentes. Si celle-ci a évidement bien changé au fil des décennies, elle a toujours été conservée, que ce soit sur le Compass comme sur les autres modèles de la marque. Dans l’ensemble, les lignes sont quant à elles restées très carrées, en cohérence avec le reste du catalogue, donnant alors un air robuste au baroudeur américain. Celui-ci affiche pour rappel une longueur de 4,39 mètres, pour une hauteur plutôt généreuse de 1,65 mètre, que l’on doit entre autres à sa garde au sol de 20 centimètres. De quoi aller se balader tranquillement hors des sentiers battus ! Mais sais jamais oublier le style, puisque les clients ont alors le choix entre pas moins de 11 teintes de carrosserie, dont le très beau Colorado Red de notre modèle d’essai, sans aucun surcoût sur la finition S. Celle-ci est alors livrée de série avec des jantes alliage 19 pouces au style sportif.

Essai Jeep Compass 4xe : montée en gamme évidente

Photo intérieur Jeep Compass 4xe hybride rechargeable

Si à l’extérieur, les évolutions sont plutôt discrètes pour les non-initiés, c’est loin d’être le cas à l’intérieur, puisque quasiment tout a été changé par rapport à la précédente version. Si l’habitacle de l’ancien Compass était assez peu raffiné, cette nouvelle mouture change totalement la donne, en adoptant une toute nouvelle présentation. Exit les lignes rondes et peu élégantes, ici, le poste de conduite est désormais bien plus dans l’air du temps, avec sa nouvelle planche de bord plus horizontale et très tendance. Celle-ci s’offre alors de nouveau inserts permettant de distinguer chaque finition, tandis que la console centrale devient elle aussi plus moderne en adoptant de nouveaux boutons. Le sélecteur de modes de conduite hybrides passe quant à lui à gauche du volant, tandis que l’écran tactile voit sa taille augmenter, passant alors de 8,4 à 10,1 pouces en fonction de la finition choisie. Celui-ci accueille alors un système UConnect revu, intégrant désormais la connectivité Apple CarPlay et Android Auto sans fil. De son côté, le combiné numérique est quant à lui très complet, peut-être même un peu trop, affichant beaucoup d’informations risquant alors de déstabiliser le conducteur.

Fort d’un empattement qui reste établi à 2,64 mètres, le Jeep Compass 4xe offre une habitabilité plutôt satisfaisante, qui n’évolue pas sur cette nouvelle version. Profitant d’une garde au toit assez haute, le SUV accueille donc toujours aussi bien les passagers à l’arrière, avec une banquette très confortable. A l’avant, on appréciera les réglage électrique des sièges, permettant de trouver la position de conduite idéale. Les familles, cibles parfaites de ce Compass pourraient quant à elle craquer pour les rangements, qui gagnent 4,4 litres par rapport à la précédente version, pour atteindre un total de 7,2 litres dans l’habitacle. Un vrai atout qui permet alors au baroudeur américain de se distinguer de ses rivaux, et notamment de la Peugeot 3008, sa principale concurrente. Et avec sa qualité perçue en nette hausse, notre modèle d’essai n’a désormais plus à rougir face à la star du marché tricolore ! Petite déception en revanche du coté du coffre, qui affiche un volume de 420 litres sur la version hybride rechargeable, contre 438 litres sur les déclinaisons thermiques. C’est assez peu, surtout face aux 520 litres de la Peugeot 3008…

Essai Jeep Compass 4xe : baroudeur confort

Photo arrière dynamique Jeep Compass 4xe hybride rechargeable

Si certains constructeurs ont décidé de bannir totalement le diesel, ce n’est pas le cas de Jeep, qui tient à conserver ce type de motorisation au sein de son catalogue, afin de répondre aux besoins des gros rouleurs. Ce n’est cependant pas pour ça que la marque néglige l’électrification, proposant alors pas moins de deux versons hybrides rechargeables, développant alors 190 et 240 chevaux, grâce à l’alliance d’un quatre cylindres 1,3 litre et d’un moteur électrique. Mais les clients qui souhaitent un moteur thermique simple, essence ou diesel, peuvent alors aller fouiner dans une gamme restreinte mais intéressante, composée du 1,3 litre GSE essence développant 130 et 150 chevaux et du 1,6 litre Multijet diesel offrant quant à lui une puissance de 130 chevaux. Nous avons de notre coté souhaité prendre le volant de la version la plus haut de gamme, embarquant alors une motorisation hybride rechargeable de 240 équidés, pour un couple de 270 Nm. Si cette configuration n’est pas sportive pour un sou, avec un 0 à 100 km/h réalisé en 7,3 secondes, l’accélération reste plutôt franche, grâce à l’assistance du moteur, tout en étant relativement linéaire tout de même. Vous ne serez donc pas collé au siège au démarrage, mais l’ensemble est assez réactif pour assurer de bonnes reprises et des dépassements rapides.

La boite automatique à six rapports est de son coté plutôt performante, même si un ou deux rapports supplémentaires auraient peut-être permis d’abaisser encore un peu plus la consommation. Celle-ci reste très contenue grâce à la motorisation hybride, culminant à 3,3 litres lors de notre essai. Un vrai tour de force que l’on doit à la batterie de 11,4 kW, qui permet alors de rouler jusqu’à 49 kilomètres en mode électrique sur des parcours mixtes. Une fois l’autonomie totalement épuisée, consommation augmente alors logiquement, passant à 7,5 litres lors de notre session d’essai. Il vaudra alors mieux penser à brancher son véhicule tous les soirs pour limiter au maximum les passages à la pompe. Globalement, la gestion de l’énergie est très bien travaillée, le passage de l’une à l’autre étant alors quasiment imperceptible. Si l’idéal est de laisser le véhicule gérer cet aspect seul, plusieurs modes sont également proposés, permettant de forcer la conduite thermique ou électrique en fonction des besoins. Seulement 1h30 est nécéssaire pour recharger intégralement la batterie sur une wallbox 7,4 kW, tandis qu’il faudra compter 3 heures sur une prise standard, ce qui reste plus que raisonnable tout de même. Le câble permettant de se brancher sur des bornes publiques est quant à lui proposé en option.

Conçu pour offrir une vraie polyvalence pour un usage au quotidien, ce Jeep Compass 4xe s’adapte en effet à tous les besoins, même s’il aura une appétence toute particulière pour la ville, qui favorisera alors grandement l’usage du moteur électrique. Malgré ses grosses jantes de 19 pouces, le SUV se révèle très confortable, grâce à un tapage des suspensions très souple, peut-être même un peu trop dans certaines situations. Car lorsque le rythme s’accélère un peu, la prise de roulis se fait alors bien sentir, bien que le châssis demeure quant à lui très sain. Si le diamètre de braquage gagnerait à être légèrement réduit, afin d’améliorer la maniabilité de l’engin, celui-ci séduit surtout par son grand confort, et ce quel que soit l’état de la chaussée. L’insonorisation est quant à elle plutôt bonne, malgré quelques bruits aérodynamiques toujours présents à haute vitesse, sans que cela ne soit toutefois gênant pour les occupants. Sur autoroute, on salue là encore la douceur de l’amortissement, de même que la légèreté de la direction, tandis que la boite automatique à six rapports est bien étagée, assurant des relances efficaces.

Si l’accélération du Jeep Compass 4xe est plutôt franche, grâce au coup de pouce offert par la motorisation électrique, on ne peut en revanche pas vraiment dire qu’il est sportif pour autant. Son amortissement très souple, ainsi que sa direction un peu trop légère pour une conduite dynamique le rendent assez peu prompt aux virées à haute vitesse. Si on pourrait alors lui préférer une Peugeot 3008 HYbrid4, mieux suspendue et offrant plus de plaisir, le baroudeur n’est évidemment pas dénué de qualités. On appréciera notamment son freinage plutôt efficace, qui se distingue de la plupart des modèles hybrides rechargeables, qui distillent des sensations parfois déroutantes, du fait de l’association du frein mécanique et du système de récupération d’énergie. Ici, tout est bien calibré, les différents éléments travaillant de concert, rendant la conduite très confortable, sans mauvaises surprises. Le frein moteur, permettant de remplir un peu la batterie à chaque lever de pied se fait quant à lui très discret, mais est plutôt efficace, permettant d’améliorer l’autonomie lors des trajets du quotidien.

Essai Jeep Compass 4xe : pour résumer

Photo statique Jeep Compass 4xe hybride rechargeable

C’est indéniable, le Jeep Compass a fait un immense bond en avant avec ce nouveau millésime, qui s’offre un visage plus agressif mais qui révolutionne surtout son intérieur, qui devient alors bien plus haut de gamme. Tout à fait capable d’aller chasser sur les terres des leaders du segment, cette nouvelle version a toutes les cartes en mains et possède de nombreux atouts, offrant par ailleurs une dotation de série très intéressante. Globalement, l’ensemble est sérieux et sain, sans être forcément le plus fun du marché, mais qu’importe. Car ce Jeep Compass 4xe fait parfaitement le travail, offrant un confort supérieur à sa principale rivale, la Peugeot 3008. Un vrai tour de force de la part des équipes de la marque, qui ont littéralement transformé le SUV, dont la motorisation hybride rechargeable est quant à elle très bien conçue. On ne peut que saluer les ingénieurs du constructeur, qui semble être en bonne voie pour atteindre ses objectifs pour les prochaines années !

Essai Jeep Compass 4xe : notre avis

Design extérieur
Présentation intérieure
Technologie
Agrément de conduite
Rapport qualité / prix

Tourné vers le confort, ce Jeep Compass offre de très bonnes prestations et évolue dans le bon sens !

Essai Jeep Compass 4xe : fiche technique

  • Moteur : quatre cylindres, essence, turbo, 1 332 cm3
  • Transmission : boite automatique à six rapports, intégrale (propulsion en mode électrique)
  • Puissance : 240 ch
  • Couple : 270 Nm
  • Poids : 1 935 kg
  • 0 à 100 km/h : 7,3 secondes
  • Autonomie électrique : 49 km
  • Volume de coffre : de 420 à 1 230 litres
  • Emissions de CO2 /malus : 48 g/km
  • Consommation en cycle mixte : 2,2 l/100 km
  • Prix (à partir de) : 48 700 €

Essai Jeep Compass 4xe hybride rechargeable : les photos

Tags

Marie Lizak

Fondatrice et responsable éditoriale du site Une Fille Au Volant, je suis une passionnée de l'automobile dans tous ses aspects. J'ai pour vocation de partager ma passion avec légèreté et bonne humeur, sans oublier la rigueur et l'information, bien évidemment !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer