Dans la famille Adam, je demande…

La famille Adam s’agrandit! C’est à l’occasion du Mondial de l’Automobile 2014 qu’Opel a présenté aux parisiens les deux petites dernières de la gamme, l’Adam Rocks et l’Adam S. Rencontre avec deux soeurs au caractère bien trempé.

Adam Rocks, l’aventurière urbaine

©Dingo
©Dingo

Jouer les baroudeurs n’est pas une nouveauté chez les constructeurs automobiles, Citroën l’avait déjà fait avec sa C3 X-TR sortie en 2004. Ce qui est réellement innovant avec cette Rocks c’est avant tout son caractère de mini crossover urbain, comme le dénomme Opel.

En effet, c’est officiellement le plus petit crossover existant à l’heure actuelle, on s’en rend effectivement très vite compte en ouvrant le coffre, d’un volume de 170 litres seulement, qui déçoit souvent les acheteurs potentiels, surtout pour une voiture à vocation urbaine et donc à destination de clients citadins faisant leurs courses par exemple. Les places à l’arrières sont également très réduites, difficile donc de mettre l’excédent d’achats sur la banquette ou encore d’aller chercher les enfants à l’école… à moins de leur couper les jambes, ce qui n’est pas une solution très judicieuse, soyons honnête.

Le design SUV n’est en réalité qu’un déguisement, même si elle est effectivement rehaussée de 15mm par rapport à sa grande soeur, l’Adam, mais cela ne modifie en rien son comportement routier. Ses élargisseurs d’ailes, ses protections de soubassement, ses bas de caisse et ses sorties d’échappement chromés lui donnent une allure de petit SUV, qui n’a en réalité pas vocation à l’être.

©Opel
©Opel

Mécaniquement en revanche les évolutions sont bel et bien au rendez vous, la belle étant dotée d’un moteur exclusif 1,0 litre trois cylindres écotec turbo essence développant 115 chevaux, que l’on retrouve sur la nouvelle corsa et l’Adam. Grâce à ce moteur, le bruit dans l’habitacle est réduit et la conduite se fait beaucoup plus souple et agréable. En revanche, les bruits de roulements sont encore très présents et sont assez désagréables, mais pour vous consoler vous pouvez toujours allumer le système Intelli-Link et profiter d’un son de très bonne qualité, un mal pour un bien donc.

En bref, cette petite baroudeuse citadine arbore un look tendance et bien fini, au détriment de son confort. Elle se chiffre à 19 650€ et titille un Renault Captur, plus polyvalent, plus grand et plus confortable. De plus elle coûte près de 1950€ de plus que sa grande soeur Adam.

Adam S, un concentré de sensations en seulement 3,70m

Pour faire court, l’Adam S est l’équivalent pour Opel à l’Abarth 500 pour Fiat.

Présentée au salon de Genève 2014, cette sportive était à base conçue uniquement en tant que concept-car, pour sonder le public. L’idée a visiblement plu puisque Opel a décidé d’en faire un modèle de série, qui sera commercialisé dès décembre 2014.

Avec pour principales concurrentes la Fiat 500 Abarth de 135 chevaux et la Suzuki Swift Sport de 136 chevaux, l’Adam S compte bien tirer son épingle du jeu avec son moteur 4 cylindres 1,4 litres turbo de 150 chevaux, qui lui offre le 0 à 100 km/h en 8,5 secondes et une vitesse de pointe de 200 km/h, performances satisfaisantes mais pas extraordinaires en comparaison avec la Fiat 500 Abarth qui abat le 0 à 100 km/h en 7,9 secondes malgré ses 15 chevaux de moins.

En plus de son accélération impressionnante pour une si petite citadine, son freinage également surprend, grâce à un système de freins OPC mais elle est également équipée d’un châssis aux réglages spécifiques, adapté à la conduite sportive, ce qui la rend beaucoup plus efficace.

©Opel
©Opel

Son caractère sportif ne l’empêche pas d’arborer un look tendance et bien affirmé grâce à sa carrosserie bicolore exclusive , ses jantes 18 pouces, ses vitres surteintées, ses sorties d’échappement et surtout ses étriers de freins rouges, gage d’une véritable ambition sportive. L’intérieur n’est pas en reste avec le volant et le levier de vitesses recouverts de cuir, les sièges Recaro, l’éclairage d’ambiance rouge pour rester dans le coté sportif, ainsi que le ciel de toit motif damiers en option, pour jouer le total look circuit à 100%.

Pas de prix indiqué pour cette mini sportive, mais nous savons en revanche que les commandes seront ouvertes à partir de décembre et que les premiers exemplaires seront livrés à partir de début 2015, sans plus de précisions de la part d’Opel. C’est donc une petite citadine sportive pleine d’atouts, qui affirme réellement son ambition de détrôner sa principale concurrente, la Fiat 500 Abarth et de régner en maître sur son circuit de prédilection, la ville, en respectant les limitations, c’est évident…ou pas.

Marie Lizak

Découvrez le trailer de l’Opel Adam S

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s