Actualité automobileVoiture propre

Nouvelle Audi e-tron GT : gènes de Taycan

Audi lève le voile sur sa toute nouvelle e-tron GT, une berline électrique hautes performances héritant de la base technique de la Porsche Taycan.

Photo dynamique Audi E-Tron GT Quattro 2021

Ce fut sans doute l’une des campagnes de teasing les plus longues de ces dernières années. Après avoir été montrée sous la forme d’un premier concept en 2018 lors du salon de Los Angeles, voilà que la version définitive de l’Audi e-tron GT voit enfin le jour, après plus de deux ans d’attente. Un démarrage plutôt long pour la berline électrique, mais qui en vaut la chandelle, alors que celle-ci déboule enfin dans la gamme, avec des ambitions pour le moins fortes. Et pour cause, avec ses dessous de Porsche Taycan, cette cousine électrique de l’A7 souhaite tout simplement devenir le nouveau vaisseau-amiral de la marque aux anneaux, marquant alors un véritable tournant pour cette dernière, qui prend plus que jamais le virage de la mobilité propre. Et quoi de mieux qu’une grande berline sportive au look ultra-futuriste pour faire adhérer le grand public à sa cause ? Après tout, c’est aussi comme ça que Tesla a connu le succès avec sa Model S, alors pourquoi s’en priver ? D’autant plus que cette auto a quand même de forts arguments, se déclinant également en une inédite version RS survoltée, qui ne devrait pas manquer de séduire, quitte à piquer quelques clients à sa cousine de Stuttgart.

Vaisseau spatial

Photo intérieur Audi E-Tron GT Quattro 2021

Oubliez l’ère des premières électriques au style certes futuriste mais surtout assez particulier. Certes, cette Audi e-tron GT ose des traits presque sortis d’un film de science-fiction, mais relativement consensuels tout de même. En réalité, elle se rapproche grandement de l’Audi A7, tout en se modernisant et en s’en distinguant par des éléments spécifiques, à commencer par la calandre pleine, surmontant un bouclier percé de prises d’air. Mais c’est de trois-quarts arrière que l’auto est la plus séduisante, avec sa silhouette fastback et ses feux ressemblant à s’y méprendre à ceux d’un concept-car. Mais sous ses traits de coupé sportif, cette e-tron GT reste avant tout une grande berline, avec une longueur de 4,99 mètres, soit deux centimètres de plus qu’une Tesla Model S. Si les plus grands gabarits devraient se sentir à l’étroit, notamment à l’arrière du fait d’une hauteur assez limitée de seulement 1,41 mètre, cette silhouette a surtout été dessinée pour privilégier l’aérodynamisme. Pari réussi, avec un coefficient de trainée de seulement 0,24.

L’intérieur ne semble de son côté pas révolutionner les codes de la marque mais reste toujours très réussi, plongeant les occupants dans un habitacle très moderne, alors que le large écran tactile de 10,1 pouces est toujours associé à l’Audi Virtual Cockpit de 13,3 pouces de diagonale. Avec cette e-tron, Audi a donc fait le choix de la continuité, au contraire de Porsche qui a décidé de bien distinguer sa Taycan du reste de la gamme thermique, et notamment de la Panamera de laquelle elle aurait pu reprendre trait pour trait l’intérieur. En revanche, cette e-tron a un point commun avec sa cousine de Zuffenhausen : les deux optimisent l’habitabilité arrière grâce à une assise plus basse et un creux dans le plancher permettant aux occupants de mettre leurs pieds. Un ingénieux système qui permet alors de compenser le toit assez bas. Enfin, les quatre occupants pourront installer leurs bagages dans le coffre de 405 litres à l’arrière, tandis que le compartiment avant affiche un volume de 81 litres, qui peut dépanner en cas de besoin.

Deux versions, jusqu’à 598 chevaux

Photo nouvelle Audi E-Tron GT Quattro électrique 2021

Si cette nouvelle Audi e-tron GT reprend la plateforme J1 de la Porsche Taycan, celle-ci s’en distingue néanmoins en privilégiant avant tout l’autonomie, plutôt que les performances. Ne vous y méprenez tout de même pas, la berline électrique reste néanmoins sportive, alors que ses deux moteurs asynchrone, soit un sur chaque essieu développent la bagatelle de 435 chevaux tout de même. Un chiffre plus que prometteur, qui passe par ailleurs à 530 chevaux pendant quelques secondes en mode Boost, tandis que le couple total culmine à 630 Nm, pour un à 100 km/h abattu en 4,1 secondes. De son côté, la version RS affiche pas moins de 598 chevaux (646 avec la mode Boost) et 830 Nm de couple, lui permettant alors de réaliser le même exercice en seulement 3,3 secondes. Comme sur la Porsche Taycan, la berline électrique s’offre une transmission à deux rapports, ainsi qu’un différentiel auto bloquant sur l’essieu arrière, optimisant ainsi les perforantes et la stabilité dans les courbes à haute vitesse.

Faisant appel à un système 800 volts, comme sa cousine, l’Audi e-tron GT embarque une batterie de 93 kWh, lui permettant de parcourir jusqu’à 488 kilomètres en une seule charge, selon la version choisie. La berline peut alors encaisse une puissance allant jusqu’à 270 kW en courant continu, permettant alors de récupérer une centaine de kilomètres en seulement cinq petites minutes. Lancée au cours du 2ème trimestre 2021, les nouvelles Audi e-tron GT et RS e-tron débuteront alors respectivement à partir de 99 800 et 138 200 € chez nos voisins allemands. Les tarifs français n’ont pas encore été annoncées mais ils devraient rester sensiblement les mêmes.

Tags

Marie Lizak

Fondatrice et responsable éditoriale du site Une Fille Au Volant, je suis une passionnée de l'automobile dans tous ses aspects. J'ai pour vocation de partager ma passion avec légèreté et bonne humeur, sans oublier la rigueur et l'information, bien évidemment !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer