Actualité automobileLes filles ont la parole

Les reines de la route : les femmes routières à l’honneur sur 6ter

Dès le 7 janvier prochain, retrouvez Les reines de la route sur 6ter, qui suit le quotidien de sept femmes chauffeursd de poids-lourds à travers la France.

les reines de la route

Elles ne sont que 5 % à exercer ce métier exigeant qu’est celui de chauffeur routier. Sur plus de 210 000 à travers le monde, seule une poignée de femmes a décidé d’embrasser cette carrière, passionnante et difficile, que l’on ne choisit jamais vraiment par hasard. Une véritable vocation pour celles qui passent leur vie derrière le volant d’un 44-tonnes, cassant les codes d’un univers encore majoritairement masculin, devant faire leurs preuves pour se faire une place dans ce monde exigeant. C’est justement ces femmes courageuses et déterminées que met à l’honneur la toute nouvelle émission Les reines de la route, diffusée pour la première fois sur 6Ter dès le 7 janvier prochain à 21h05. Un programme inédit, qui pose un nouveau regard sur le quotidien que partagent les 50 000 femmes conductrices en France. Mais si elles sont relativement nombreuses dans le secteur du transport routier de voyageurs, que ce soit en car ou en bus, elles ne sont que 3 % sur le territoire à avoir choisi le transport de marchandises.

Parmi elles, sept femmes de tous horizons, avec un point commun : leur passion indéfectible pour leur métier. C’est elles que les équipes de Warner Bros, derrière cette série documentaire de huit épisodes de cinquante minutes ont suivi durant plusieurs mois, à travers leur quotidien pas comme les autres. Au volant de leur colosse sur roues, elles devront sillonner la France pour livrer des matériaux de construction sur plus de 1 400 kilomètres, charger des cailloux dans une carrière encore approvisionner des chantiers en plein coeur de Paris. Des missions complexes et exigeantes qui demandent une grande connaissance de son véhicule, mais également un mental d’acier. C’est justement ce qui caractérisent nos sept reines de la route que sont Jennifer, Emilie, Diane, Maïlys, Lexie, Chrystelle et Sarah, qui sillonnent la France chacune à leur manière au volant de leur camion, leur deuxième maison. Neige, brouillard, problèmes mécaniques et autres aléas, rien n’arrête ces femmes, qui ont choisi cette vie à cent à l’heure, sans pour autant mettre de côté leur féminité.

Des femmes encore minoritaires

Aujourd’hui, la part des femmes dans le secteur du transport routier s’élève à seulement 10 %, toutes catégories confondues, que ce soit le transport de voyageurs ou de marchandises, le déménagement ou encore dans le domaine des prestataires logistiques. La majorité des représentantes de la gente féminine se concentre néanmoins particulièrement dans les postes de gestion, bien que peu d’entre elles occupent des postes à responsabilité. Selon un rapport de l’observatoire des politiques publiques de l’université de Sherbrooke portant sur les femmes chauffeurs routier en France, elles représentaient en 2012 seulement 11 % des chefs d’entreprise du secteur. Mais si les femmes sont encore très peu présentent dans l’industrie du transport, c’est aussi que cela se joue dès l’apprentissage, puisque les filles représentaient seulement 10 % des élèves dans les filières transport, manutention et magasinage durant l’année scolaire 2018-2019.

Par ailleurs, et toujours selon le rapport de l’OPPUS, les clichés ont encore la vie dure sur les femmes dans le transport, faisant tout pour les dissuader d’embrasser cette carrière. Outre le célèbre « femme au tournant, mort au tournant », c’est aussi l’image du métier sur le grand public qui dessert la gente féminine. Car dans l’imaginaire collectif, un routier doit être un homme viril, fort et solitaire. Difficile donc de se faire une place et de casser des stéréotypes si bien ancrés, alors que ceux-ci sont alors intégrés de manière inconsciente chez les jeunes filles. Si l’on entend souvent que pour être chauffeur, il faut être fort physiquement et ne pas avoir de vie de famille, ces affirmations sont de moins en moins vraies. D’abord grâce aux améliorations techniques des camions, qui rendent la conduite plus aisée, mais également grâce aux nombreuses possibilités d’aménager son temps de travail, via des rotations nationales et nocturnes. Sans parler du fait que les hommes s’investissent de plus en plus dans la vie familiale, mettant alors un sacré coup au cliché de la femme bonne à tout faire par la même occasion !

Infos pratiques :

  • Les reines de la route
  • A partir du jeudi 7 janvier à 21h05 sur 6ter
  • 8 épisodes de 50 minutes
  • Produit par Warner Bros. International Television Production France

Tags

Marie Lizak

Fondatrice et responsable éditoriale du site Une Fille Au Volant, je suis une passionnée de l'automobile dans tous ses aspects. J'ai pour vocation de partager ma passion avec légèreté et bonne humeur, sans oublier la rigueur et l'information, bien évidemment !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer