Actualité automobileVoiture propre

GMC Hummer EV : le mastodonte passe à l’électrique

Hummer fait son grand retour, cette fois-ci sous la forme d’un pick-up 100 % électrique aux performances à faire pâlir le Tesla Cybertruck.

Photo GMC Hummer EV 2020 électrique

Dix ans déjà que la marque Hummer, connue pour ses énormes 4X4 pas franchement eco-friendly a disparu, créant alors un vrai vide sur un marché américain friand de ce type de véhicules. Mais si l’on avait commencé à s’habituer à l’absence du constructeur, celui-ci fait finalement son grand retour en 2020, cette fois-ci sous la forme d’un seul et unique véhicule, produit par General Motors. Un come-back auquel on s’attendait déjà depuis un petit bout de temps, puisque les rumeurs allaient déjà bon train sur le retour d’un SUV badge Hummer dans les années à venir, même si tout n’était encore que spéculation. Et comme ces derniers mois ont été plein de surprises dans tous les domaines possibles et imaginales, cette arrivée sur le marché n’a finalement rien de très étonnant, même si ce nouveau modèle a pris tout le monde de court en choisissant une motorisation 100 % électrique. Un parti-pris évidemment assumé, qui devrait lui permettre de profiter d’une carrière plus prometteuse, tout en rivalisant alors avec le nouveau Tesla Cybertruck dévoilé un peu plus tôt dans l’année.

Et si quasiment tout change sur ce nouveau GMC Hummer EV, la recette originelle est quant à elle préservée, le pick-up affichant toujours des dimensions de mastodonte, ainsi que des lignes pour le moins imposantes. Si le style général peut sembler quelque peu caricatural, avec des ailes et des boucliers proéminents, la signature lumineuse à l’avant se veut quant à elle plus raffinée, tout en conservant les codes stylistiques du 4X4 originel. Contrairement à un Cybertruck jouant la carte de l’originalité, le Hummer conserve quant à lui un design très conventionnel, tout en s’affirmant néanmoins par ses lignes carrées, donnant une impression de robustesse à l’ensemble. A l’intérieur, tout est également tracé à la règle, et notamment l’immense écran tactile carré, associé à un combiné numérique du même acabit. Aussi étonnant que cela puisse paraître, GMC n’a pour l’heure pas encore dévoilé toutes les caractéristiques de son pick-up en termes de volume de chargement et de charge utile, des données pourtant indispensable pour les clients professionnels.

Des performances de supercar

Photo arière GMC Hummer EV 2020

Mais si le look impressionne, ce n’est rien par rapport à sa fiche technique, digne des meilleures sportives actuelles. Et pour cause, ce GMC Hummer EV ne revendique pas moins de 1 000 chevaux et 15 590 Nm de couple, issus de ses trois moteurs électriques dans sa version de lancement Edition 1, résultant alors en un 0 à 100 km/h abattu en trois secondes seulement. Autant dire que le Tesla Cybertruck a du souci à se faire ! Fort de 560 kilomètres d’autonomie, le 4X4 zéro-émission embarque un système 800 volts comme sur la Porsche Taycan, le rendant alors compatible avec une charge allant jusqu’à 350 kW. Mais ce n’est pas tout, car ce pick-up de l’extrême se dote également d’un innovant système CrabWalk lui permettant de se déplacer en diagonale, grâce à des roues s’orientant alors toutes dans le même sens. La conduite semi-autonome via le mode SuperCruise est également de la partie, qui place automatiquement le véhicule sur la bonne voie en fonction des conditions routières, sans intervention de la part du conducteur. Conçue avant tout comme un franchiseur hors-normes, ce Hummer EV profite d’une indispensable suspension pneumatique adaptative, permettant de rehausser la caisse d’une quinzaine de centimètres.

Rival direct des Tesla Cybertruck et autres Rivian R1T, ce GMC Hummer EV débutera sa production dans le courant de l’année prochaine, et sera d’abord proposé dans une version de lancement baptisée Edition 1. Profitant d’une fiche technique totalement dingue et de nombreuses fonctionnalités d’aide à la conduite, cette série spéciale sera alors affichée à partir de 112 595 dollars, soit un peu plus de 95 000 €. Plus tard, d’autres déclinaisons un peu moins extrêmes débarqueront dans le catalogue, équipées de seulement deux moteurs et dont les caractéristiques ne sont pas encore connues. Aucune arrivée en Europe n’a malheureusement été évoquée, et l’on doute que cela n’arrive un jour, à l’heure où de tels véhicules, même électriques, n’ont plus vraiment la côte chez nous.

Tags

Marie Lizak

Fondatrice et responsable éditoriale du site Une Fille Au Volant, je suis une passionnée de l'automobile dans tous ses aspects. J'ai pour vocation de partager ma passion avec légèreté et bonne humeur, sans oublier la rigueur et l'information, bien évidemment !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer