En pratiqueVoiture propre

Le rétrofit, c’est quoi ? Tout ce qu’il faut savoir en trois questions

En passe d’être enfin légalisé, le rétrofit reste encore bien mystérieux pour le commun des mortels. Comment ça marche ? Quels véhicules sont concernés ? Une Fille au Volant vous éclaire sur cette pratique qui tend à se développer.

Mini Cooper Electrique

C’est une technique déjà bien connue mais jusqu’à présent pas autorisée chez nous, pratiquée toutefois à l’étranger par de nombreux passionnés de voitures anciennes souhaitant passer à l’électrique : il s’agit bien sûr du rétrofit, une pratique encore peu répandue en France, et pour cause, elle y est interdite. Enfin, pas à proprement parler, mais la transformation d’un véhicule nécessite une homologation pour pouvoir circuler sur les routes, qui est quant à elle impossible à obtenir. Et pour cause, il faut alors passer toute une série d’épreuve, dont des crash-tests, rendant alors la transformation impossible pour des véhicules particuliers. Toutefois, cela est sur le point de changer, car la Loi d’Orientation des Mobilités, votée l’an dernier et passant très bientôt au Journal Officiel autorise désormais le rétrofit, permettant alors aux possesseurs d’un véhicules thermique de le transformer en voiture électrique.

Si cette pratique se développe de plus en plus, avec l’apparition massive sur le marché de start-ups spécialisées dans la conversion de véhicules, elle demeure encore bien mystérieuse pour de nombreux automobilistes, du fait qu’elle soit encore peu connue du grand public. Mais alors, le rétrofit, comment ça marche, et surtout, à qui ça s’adresse ? Une Fille au Volant a décidé de répondre à toutes les questions que vous n’osez pas poser, afin de mieux vous aider à la comprendre et surtout à cerner ses avantages et ses inconvénients !

Le rétrofit, c’est quoi au juste ?

Derrière ce nom un peu barbare se cache en réalité un concept tout simple, puisque le terme « retrofit » signifie « réajuster » dans la langue de Shakespeare. Justement, c’est de cela qu’il s’agit avec cette pratique, qui consiste tout simplement à transformer une voiture thermique en voiture électrique. Pour cela, le moteur à combustion, ainsi que tous les éléments qui en dépendent sont retirés puis remplacés par un bloc électrique, un pack de batteries et une prise de recharge. A noter qu’il est également possible de remplacer un gros moteur thermique par un plus petit et de lui associer un moteur électrique afin de créer une motorisation hybride, avec tous les avantages qui y sont liés.

Le rétrofit, c’est pour qui ?

Bonne nouvelle ! Le rétrofit, ça s’adresse à tout le monde, que vous soyez propriétaire d’un Renault Captur ou d’une Mazda MX-5 de première génération. Bien sûr, les automobilistes vivant dans des zones où il est possible de charger son véhicule seront sans doute plus nombreux à profiter de cette méthode, et il faudra s’attendre à retrouver des autos « rétrofitées » en majorité dans les grandes villes, notamment celles concernées par des restrictions de circulation. Quoi qu’il en soit, tous les véhicules thermiques sont éligibles à cette transformation.

Le rétrofit, quels avantages et inconvénients ?

Les raisons de se lancer dans le rétrofit sont nombreuses, tout comme les avantages, qui sont les mêmes que pour une voiture électrique, sans pour autant devoir débourser des dizaines de milliers d’euros pour l’achat d’un nouveau modèle. Et pour cause, si les tarifs sont aujourd’hui un peu salés, avec une moyenne située entre 15 et 20 000 €, les prix devraient rapidement baisser pour se situer autour des 5 000 €. Par ailleurs, l’association AIRe, qui milite en faveur du rétrofit est actuellement en pleine bataille pour convaincre le gouvernement de subventionner cette transformation, comme pour le bonus écologique.

Logiquement, les inconvénients sont les mêmes que pour une voiture électrique standard, à savoir l’autonomie et la recharge, qui peut être compliquée si l’on vit dans une zone peu équipée en bornes. Mais ce problème tend toutefois à disparaître, alors que le réseau se développe de plus en plus.

Tags

Marie Lizak

Fondatrice et responsable éditoriale du site Une Fille Au Volant, je suis une passionnée de l'automobile dans tous ses aspects. J'ai pour vocation de partager ma passion avec légèreté et bonne humeur, sans oublier la rigueur et l'information, bien évidemment !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer