Salon de Tokyo 2019 : Mazda passe à l’électrique avec le MX-30

Mazda ne vient pas les mains vides au salon de Tokyo puisqu’il ramène dans ses bagages un inédit SUV électrique, baptisé MX-30. Rivalisant frontalement avec la Peugeot e-2008, il sera officiellement lancé l’année prochaine.

Mazda MX-30 2019 statique profil SUV électrique

Cette année plus que jamais, l’électrique a le vent en poupe, alors que le malus s’apprête à augmenter drastiquement l’an prochain, et que de nouvelles amendes vont être mises en place pour les constructeurs affichant des moyennes de CO2 jugées trop élevées. Afin de satisfaire des normes toujours plus sévères, les marques doivent donc se mettre au pas, et passer de gré ou de force à l’électrification. C’est donc au tour de Mazda d’investir ce segment de plus en plus prisé, en levant le voile au salon de Tokyo sur son tout nouveau MX-30, un SUV zéro-émission s’intercalant entre les CX-3 et CX-30 au sein de la gamme. Le but ? Trouver sa place sur un marché désormais incontournable, tout en abaissant les émissions moyennes de son catalogue.

Reprenant le concept du design KODO, ce nouveau Mazda MX-30 reste dans la même veine que les dernières productions de la marque, et notamment le tout nouveau CX-30 lancé il y a quelques semaines seulement. Si l’on retrouve certains éléments stylistiques bien connus au sein du catalogue du constructeur, tels que la large calandre entourée par deux optiques allongées, ainsi que les feux arrière ronds, le SUV profite toutefois d’un nouveau coup de crayon global. Celui-ci créé en effet un style un peu plus affirmé, avec des traits plus torturés, notamment à l’arrière, tandis que le toit incliné bi-ton offre une silhouette de SUV coupé très tendance actuellement. Détail amusant, les portes sont ici antagonistes, rendant alors hommage au mythique coupé RX-8 produit entre 2003 et 2012, qui se distinguait notamment par son moteur Wankel à pistons rotatifs.

Une fois dans l’habitacle, nous découvrons une présentation moderne et bien distincte du reste de la gamme, avec un nouvel écran posé sur la planche de bord, complété par ce qui ressemble à un combiné numérique. En cohérence avec ses ambitions éco-friendly affichées, ce nouveau MX-30 offre un intérieur arborant des matériaux écoresponsables, s’affranchissant notamment du cuir au profit d’une sellerie à la texture proche, dont la composition n’a pas été détaillée. Par ailleurs, Mazda nous gratifie ici d’un autre petit clin d’œil à son passé, en intégrant une console centrale recouverte de liège, évoquant ses débuts, lorsque l’entreprise fondée par Jujiro Matsuda en 1920 était spécialisée dans la fabrication de bouchons pour l’industrie vinicole, avant de concevoir sa première voiture en 1960, la R360. De son côté, le volume de coffre n’a pas été précisé, mais il devrait sans aucun doute se situer dans la moyenne du marché.

Rival nippon

Mazda MX-30 2019 dynamique arrière SUV

Nouvel arrivant sur le marché des véhicules zéro-émission, le nouveau Mazda MX-30 embarque sous son capot un moteur électrique de 140 chevaux et 265 Nm de couple, qui constitue le seul choix du catalogue. Celui-ci devrait permettre au SUV japonais de rivaliser frontalement avec la nouvelle Peugeot e-2008, révélée il y a quelques mois et officiellement lancé en début d’année prochaine. Pour rappel, ce dernier revendique quelque 136 chevaux pour un couple de 260 Nm, mais devrait toutefois gagner quelques points sur son concurrent japonais grâce à son autonomie, de 310 km. Si les 200 km du MX-30 issus de sa petite batterie de 35,5 kWh semblent quelque peu légers, les bruits de couloirs évoquent l’implantation d’un moteur rotatif faisant office de prolongateur d’autonomie, même si Mazda n’a rien confirmé à l’heure actuelle. Il se pourrait donc que la gamme soit quelque peu étoffée par la suite, mais il faudra prendre son mal en patience avant d’en savoir plus.

Si les premières livraisons ne sont pas attendues avant le mois de septembre 2020, le nouveau Mazda MX-30 est d’ores et déjà disponible en pré-commande, sous réserve de verser un acompte de 1.000 €. Il s’agit d’une version spéciale de lancement baptisée First Edition, comprenant notamment une wallbox de 7,4 kW offerte, mais également une belle dotation technologique, avec le régulateur adaptatif, les radars de stationnement avant et arrière ou encore la surveillance des angles morts et les sièges chauffants.La marque annonce d’ores et déjà un tarif de 34.400 € pour cette version, hors bonus écologique, tandis que la gamme des prix des différentes finitions devrait être dévoilée un peu plus tard. 

Marie Lizak

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.