[Salon de Francfort] Nissan Juke (2019) : renouvellement nécessaire

Après neuf ans de carrière, le Nissan Juke se renouvelle intégralement et espère bien revenir dans la course grâce à son style revu corrigé. Partageant sa plateforme avec le Renault Captur, le crossover revoit également son habitacle mais ne propose qu’une seule motorisation.

Nissan Juke 2019 crossover nouveauté salon de Francfort

C’est une page qui se tourne en ce début d’année scolaire. Après neuf ans de bons et loyaux services, la première génération du Juke s’en va, laissant place à une seconde mouture plus moderne, avec un but : faire vivre encore et encore le pionner du segment des crossovers. Celui qui fut jadis une sorte de vilain petit canard parmi les citadines et autres berlines à cause de sa position haute sur patte et de son style plus que déroutant aura toutefois rencontré un franc succès, avec plus d’un million d’exemplaires vendus. A l’origine d’une vraie tendance que sont aujourd’hui les SUV, le Nissan Juke s’offre donc un petit coup de jeune bien mérité, et surtout très attendu.

Cette fois-ci, pas de surprise, puisque si le style change grandement par rapport à la précédente génération, il n’en reste pas moins dans la continuité de celle-ci. Les traits sont en effet toujours aussi originaux et les feux toujours aussi hauts, mais l’ensemble gagne en harmonie, notamment grâce à sa signature lumineuse affinée et son toit flottant plus fuyant qu’auparavant. Conformément au premier teaser publié par la marque il y a quelques semaines, nous découvrons ici d’inédits anti-brouillards, tandis que la calandre profite d’un tout nouveau dessin, plus moderne, encore une fois. A l’arrière, les feux ont également été redessinés, tout comme le hayon et le bouclier. L’ensemble tend à s’assagir très légèrement, tout en restant original, avec un style gagnant en maturité.

Dans l’habitacle, la présentation est totalement renouvelée, avec une nouvelle planche de bord accueillant désormais un écran tactile flottant de 8 pouces, associé à un écran de 7 pouces sur le combiné, qui demeure quant à lui analogique. Le conducteur pourra profiter de nombreux services connectés via l’application Nissan Connect ainsi que l’assistant Google embarqué, permettant de commander diverses fonctions tels que l’éclairage, la navigation ou encore le verrouillage rien qu’avec la voix. Plus long de 7 cm par rapport à la précédente génération et reposant sur la plateforme CMF-B des nouveaux Renault Clio et Captur, le Nissan Juke fait également évoluer son espace à bord et son habitabilité, grâce à son empattement en hausse de 10 cm. Et pour cause, le coffre gagne 68 litres supplémentaires afin d’atteindre un volume total de 422 litres, ce qui lui permet de mieux faire face à sa concurrence, qui devient ces temps-ci de plus en plus rude.

Livraisons en novembre 

Nissan Juke 2019 dynamique essence SUV Francfort

A son lancement, le nouveau Nissan Juke ne sera proposé qu’avec une seule motorisation, à savoir un bloc trois cylindres 1,0 litre DIG-T développant 117 chevaux, associé à une boîte manuelle à six rapports, tandis qu’une transmission à double embrayage et sept rapports sera disponible en option. Si la gamme est donc pour l’heure plus que restreinte, rien n’exclut l’arrivée d’autres choix, avec sans aucun doute des déclinaisons hybrides simples ou rechargeables, comme ce sera le cas au sein du catalogue Renault à l’horizon 2022. Faisant le plein de technologies embarquées, le nouveau Nissan Juke propose une belle dotation, avec notamment le système de détection des mouvements, capable de stopper la voiture lorsqu’elle recule et qu’un piéton ou un véhicule passe derrière. Par ailleurs, cette nouvelle génération inaugure également le ProPilot, qui n’est autre que la conduite semi-autonome, alliant l’aide au maintien de voie et le régulateur adaptatif.

Produit dans l’usine britannique de Sunderland, le nouveau Nissan Juke sera livré aux premiers clients dès le mois de novembre. Les commandes sont toutefois d’ores et déjà ouvertes, avec une série spéciale de lancement baptisée Première Edition et se distinguant notamment par une livrée bi-ton spécifique, un badge numéroté ainsi qu’une belle dotation de série incluant le système audio Bose Personal ainsi que la vision intelligente à 360°. Comptez 27.990 € pour la version dotée de la boîte manuelle, et 29.490 € pour la transmission à double embrayage. Les tarifs pour le reste de la gamme devraient être annoncés un peu plus tard.

Marie Lizak  

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.