[Salon de Francfort] Audi RS6 Avant (2019) : toujours plus fort

Sept ans après le lancement de la précédente génération, l’Audi RS6 Avant se renouvelle avant une toute nouvelle version, qui opère un vrai bond en avant. Plus agressive sur tous les points, le break sera officiellement révélé au salon de Francfort en septembre. 

Audi RS6 Avant 2019 break V8 600 chevaux jantes

C’est en 2002 qu’est lancée la toute première génération de l’Audi RS6.Plus de 17 ans plus tard, le break sportif se renouvelle avec une toute nouvelle mouture, après une précédente présente sur le marché depuis sept ans déjà. Après un petit restylage en 2016, la sportive aux anneaux arrive au sein de la gamme et initie la nouvelle génération de modèles siglés RS, avec un nouveau style et une motorisation retravaillée. La marque ne chôme d’ailleurs pas en ce qui concerne les véhicules dynamiques, puisqu’elle a dévoilé il y a peu les nouvelles S5,S6 et S7, ainsi que son inédit SQ8, fort de 435 chevaux.

Opérant un véritable tournant stylistique, notamment par rapport à la précédente mouture, cette nouvelle Audi RS6 sera là encore uniquement proposée en break. Annonçant le style de l’ensemble des futurs modèles RS, la sportive adopte un look plus agressif que jamais, avec un nouveau bouclier perçé de deux grandes entrées d’air de chaque côté de la calandre redessinée. Le capot, désormais plus nervuré est quant à lui terminé par un orifice inauguré sur la nouvelle A1, rendant hommage à l’Audi Quattro des années 1980 et à son palmarès sportif. L’arrière adopte quant à lui une nouvelle signature lumineuse, tandis que les voies élargies accroissent son dynamisme général, tout comme les sorties d’échappement spécifiques. On apprécie également la teinte Nardo Grey, adoptant ici un traitement mal, associée aux logos noirs en option, qui donne un style très méchant au break.

A l’intérieur, la présentation générale ne dépaysera pas les afficionados de la marque, puisque l’on retrouve les deux écrans tactiles au centre, ainsi que le combiné numérique, adoptant cette fois-ci une présentation spécifique RS. Évidemment, Audi a tenu a offrir un peu d’exclusivité à cet habitacle, en l’équipant de sièges sport en Alcantara, pouvant être remplacé par du cuir moyennant finance, bien sûr. Plusieurs options de personnalisation seront également disponibles, avec des packs spécifiques rouge ou gris, permettant de customiser le volant, le levier de vitesse ou encore les ceintures de sécurité. Des inserts en bois ou en aluminium seront également au catalogue. Enfin, l’habitabilité a ici été améliorée, avec un volume de coffre oscillant désormais entre 565 et 1.680 litres, alors qu’il peut désormais être ouvert sans les mains.

Coeur d’Urus 

Audi RS6 Avant 2019 break feux arrière

Si l’extérieur évolue donc considérablement par rapport à la précédente mouture, les changements se trouvent également sous le capot, avec une belle montée en puissance. Si l’on retrouve en effet le V8 4,0 litres biturbo de la troisième génération, qui équipe également la Porsche Panamera et le Lamborghini Urus, celui-ci gagne une quarantaine de chevaux pour atteindre la barre des 600 équidés, associés à un couple de 760 Nm. Seulement 3,6 secondes sont donc nécessaires pour abattre le 0 à 100 km/h, alors que la vitesse maximale de 250 km/h peut être portée à 305 km/h si le futur acheteur décide de cocher la bonne case sur le configurateur. Chasse au CO2 oblige, et aussi sportif qu’elle soit, cette Audi RS6 adopte l’hybridation légère avec une batterie de 48 volts, permettant d’abaisser légèrement la consommation, et d’offrir un petit coup de boost au démarrage. Pour une utilisation quotidienne, le break profite également de la désactivation des cylindres, au profit bien sûr des émissions et de la consommation.

Ici,  rien de vraiment révolutionnaire n’est à noter sur cette nouvelle génération par rapport à ce qui se fait déjà sur le marché et dans la gamme. Notons toutefois que l’Audi RS6 Avant est livrée de série avec le sélecteur de modes de conduite Audi Drive Select, offrant pas moins de six configurations, et modifiant les paramètres tels que les suspensions, la direction ou encore la sonorité de l’échappement. Pour un dynamisme accru, le break est également livré avec la direction progressive, le différentiel sport ainsi que les suspensions pneumatiques. Il faudra toutefois aller piocher dans le catalogue des options pour profiter du Dynamic Ride Control et des quatre roues directrices.

Présentée au salon de Francfort, qui ouvrira ses portes au public le 12 septembre prochain, la nouvelle Audi RS6 sera lancée en concessions au début de l’année prochaine. Les prix n’ont quant à eux pas encore été annoncés, mais ils devraient sans aucun doute dépasser la barre symbolique des 100.000 € pour la version d’entrée de gamme.

Marie Lizak

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.