BMW Série 1 : tout a changé

Plus de huit ans après son lancement, la BMW Série 1 s’offre une toute nouvelle génération qui ne fait pas vraiment les choses à moitié. Nouveau style et nouvelle architecture, avec à chaque fois un parti-pris totalement assumé, qui devrait surprendre les puristes.

BMW Série 1 2019 compacte bleu dynamique feux

En 2011, BMW lançait la 2ème génération de sa Série 1, la compacte star de la gamme, avec plus de 10.000 exemplaires vendus en France l’an dernier et plus d’1,3 million d’unités depuis les débuts du modèle en 2004. Aujourd’hui, l’allemande s’offre donc une toute nouvelle génération largement modernisée, après un dernier restylage intervenu il y a deux ans. Totalement nouvelle, cette mouture semble avoir une seule ambition : faire oublier la précédente, mais surtout, mieux s’ancrer dans la gamme actuelle. Pour cela, la compacte compté évidemment sur son style, mais aussi sur ses évolutions techniques, par ailleurs quelque peu déroutantes pour les puristes.

Les plus observateurs l’auront sans doute remarqué, cette nouvelle BMW Série 1 n’est pas sans rappeler le nouveau X2, lancé en mars 2018. La compacte hérite en effet d’une face avant similaire, avec ses optiques étirées et arrondies, ainsi que sa calandre, heureusement pas reprise de la Série 7, comme certains le craignaient. Plus globalement, l’ensemble prend désormais plus la forme d’un monospace que d’une berline, empruntant par ailleurs les codes du SUV, avec une hauteur de caisse relativement importante ainsi que d’une garde au sol réhaussée. L’arrière s’inspire quant à lui de la Série 2 Active Tourer, tandis que la longueur est en baisse de 10 mm, au profit évidemment de la maniabilité.

Dans l’habitacle en revanche, pas de dépaysement, puisque l’on retrouve ici une présentation identique aux dernières productions BMW, à savoir un écran tactile centrale associé à un combiné numérique de 12,3 pouces. Pour la première fois, la compacte propose également dans son catalogue un système d’affichage tête-haute de 9,2 pouces, ce qui devrait lui permettre de grappiller quelques parts de marché face à ses rivales, notamment germaniques. Malgré un empattement raccourci de 2 mm par rapport à la précédente génération, cette nouvelle mouture gagne en espace intérieur, avec en plus un accès facilité aux places arrière. De son côté, le coffre gagne 20 litres pour culminer à 380 litres, soit dix de plus que la Mercedes Classe A, avec en plus un hayon électrique.

Bye bye le six cylindres

BMW Série 1 2019 arrière profil jantes statique feux

Comme on pouvait s’en douter, la nouvelle BMW Série 1 dit adieu à son unique six cylindres en ligne, au profit évidemment de moteurs plus petits, afin de satisfaire les sacro-saintes normes anti-pollutions. Il faudra donc se contenter de deux déclinaisons essence et trois diesel. Les aficionados du sans-plomb pourront donc se rabattre sur la 118i de 140 chevaux associée de série à une boîte manuelle à six rapports ou sur la plus dynamique M135i, embarquant un quatre cylindres 2,0 litres turbocompressé, associé cette fois-ci avec une transmission Steptronic huit rapports. En diesel, les 116d, 118d et 120d développent respectivement 116, 150 et 190 chevaux, cette dernière étant uniquement proposée avec quatre roues motrices et la boîte Steptronic.

En réalité, l’une des principales évolutions sur cette nouvelle génération reste la disparition de la propulsion, celle-ci étant désormais uniquement proposée en traction. Une nouvelle qui ne devrait pas vraiment plaire aux puristes, en raison d’un comportement moins dynamique, mais sans aucun doute plus sûr. Associée au système ARB permettant de limiter le sous-virage, cette Série 1 devrait donc gagner en tenue de route, au détriment donc du plaisir. Par ailleurs, ce changement s’explique également par l’arrivée d’une nouvelle base sur cette troisième génération, qui repose désormais sur la plateforme UKL, équipant notamment le X2.

Officiellement lancée le 26 septembre prochain, la nouvelle BMW Série 1 fera d’abord le déplacement du côté du salon de Francfort, quelques jours plus tôt. Pour l’heure, les tarifs n’ont pas encore annoncés, mais ils ne devraient pas trop grimper, grâce à l’utilisation d’une plateforme déjà connue au sein du groupe. Pour rappel, l’actuelle variante est facturée à partir de 23.300 € en version trois portes, qui va par ailleurs disparaitre avec la nouvelle génération.

Marie Lizak

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.