Mercedes GLB Concept : Classe B haute sur pattes

Pour l’heure dévoilé sous la forme d’un concept au salon de Shanghai, le Mercedes GLB devrait par la suite intégrer la gamme, se situant alors entre les GLA et GLC. Reposant sur la plateforme de la Classe A, il fait la part belle au confort, mais pas forcément à l’écologie.

Mercedes GLB 2019 2 

Bien que tout juste dévoilé, à l’occasion du salon de Shanghai qui se tient actuellement, le Mercedes GLB ne semble pas forcément être une grande surprise, et ce pour plusieurs raisons. Et pour cause, seule la Classe B n’avait jusqu’alors jamais eu le droit à sa version SUV, et cette nouveauté, d’abord présentée sous la forme d’un concept remplit parfaitement cette nouvelle fonction, intégrant alors avec panache la gamme, entre les GLA et GLC. Une arrivée logique quand on connaît l’appétence des clients et du marché en général pour les SUV, alors que Mercedes ne cesse justement de développer sa gamme, avec notamment avec le nouvel EQC électrique, dévoilé au dernier Mondial de Paris au mois d’octobre.

Si la version de série devrait subir quelques ajustements, on espère qu’elle demeurera tout de même proche du concept, celui-ci affichant des lignes plutôt sympathiques, qui ne sont pas sans nous rappeler celles du GLK, avec ses angles marqués. Les connaisseurs y verront également un petit lien de filiation avec l’actuel GLS, tandis que l’on appréciera plus globalement son look baroudeur, grâce à ses boucliers spécifiques et ses feux sur le toit. Des roues de 17 pouces chaussées de pneus aux rainures profondes viennent compléter l’ensemble, même si celles-ci ne devraient pas passer l’étape de production, si commercialisation il y a, évidemment. Avec une longueur de 4,63 mètres, ce concept Mercedes GLB reste très proche du GLC, et devrait donc miser sur son style plutôt que sa taille pour s’en distinguer.

C’est également à l’intérieur que la différence se fera, cette étude de style promettant de pouvoir embarquer jusqu’à sept passagers, contre seulement cinq pour le GLC. Un petit exploit qui s’explique par un empattement long de 2,83 mètres, permettant d’accroître l’habitabilité, alors que la banquette est quant à elle fractionnable en formant 40/20/40, alors que le volume de coffre n’a quant à lui pas encore été précisé. Malgré tout, si ce GLB peut sembler quelque peu imposant, il n’en reste pas moins une compacte surélevée, et reprend donc assez logiquement les attributs initiés sur la Classe A et déployé sur la nouvelle Classe B, sur laquelle se base ce concept. Nous découvrons donc une planche de bord similaire, accueillant un double écran faisant notamment office de combiné d’instrumentation numérique. Le système MBUX est ici reconduit, tandis que cette étude de style se distingue par de nouveaux éléments décoratifs appuyant sur les ambitions off-road de ce GLB.

Pas d’électrification

Mercedes GLB 2019 intérieur volant écran

Alors que Mercedes, comme le reste des constructeurs d’ailleurs, travaille activement à l’électrification de sa gamme, la marque a pourtant fait ici le choix de la thermique, sans une once d’électricité. Pas d’hybridation, même minimale donc, mais bien un bloc quatre cylindres 2,0 litres de 224 chevaux, offrant un couple maximal de 350 Nm. Pourquoi un tel choix, alors que les normes européennes sont de plus en plus strictes ? Tout simplement car ce GLB est avant tout destiné à une commercialisation mondiale, et qui dit monde dit forcément Chine. Avec des exigences moindres en termes d’émissions, le pays est par ailleurs un avide consommateur de SUV, d’où l’importance de chouchouter ce marché ultra porteur pour les constructeurs.

Plusieurs modes de conduite sont proposés sur ce Mercedes GLB, qui se dote de la boîte à double embrayage 8G-DTC, ainsi que la transmission intégrale permanente. La distribution du couple varie alors selon configuration choisie parmi Eco/Comfort, Sport et Off-Road, cette dernière offrant une distribution de 50 :50 entre les deux essieux pour une adhérence maximale. En mode de conduite classique en revanche, 80 % du couple est envoyé sur l’avant, contre 70 % en mode sport. De son côté, la version de série devrait quant à elle être proposée avec une simple traction, les quatre roues motrices étant alors optionnelle, mais pour l’heure, il faudra attendre la confirmation, et sans doute sa présentation au prochain salon de Francfort pour en être sûrs. Quoi qu’il en soit, Mercedes mise beaucoup pour ce futur GLB, le segment des SUV étant le plus important pour le constructeur. Et pour cause, en 2018, la marque à l’étoile a vendu plus de 820.000 modèles surélevés à travers le monde.

Marie Lizak

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.