Rétromobile 2019 : l’édition de tous les superlatifs

Pour sa 44ème édition, le salon Rétromobile fait le plein de belles pépites et de véhicules tous plus exceptionnels les uns que les autres. Retour en images sur l’évènement incontournable de ce début d’année !

IMG_4329

Depuis maintenant 44 ans, c’est le même ballet animé à la porte de Versailles de Paris. Un joyeux bazar mêlant vieilles autos, collectionneurs et curieux dans une ambiance bon enfant, au cœur d’une capitale manifestant pourtant peu son amour de l’automobile au quotidien. Parenthèse dans une ville où les anciennes n’ont désormais plus droit de séjour, le salon Rétromobile a une fois de plus attiré le public, venu en masse fouler les 72.000 m2 du salon incontournable dédié à la voiture de collection. Cette année encore, ce ne sont pas moins de 600 exposants qui ont joué le jeu, entre constructeurs, vendeurs de pièces détachés et clubs de passionnés, répartis sur trois pavillons du parc des expositions.

Cette année, les anniversaires furent nombreux, mais c’est Citroën qui vola véritablement la vedette à ses concurrents, puisque la marque aux chevrons célébrait durant le salon son centenaire. L’occasion d’organiser une belle rétrospective, avec pas moins de trente véhicules, répartis en trois catégories : les concept-cars, les modèles de compétition et les voitures de série. Le stand, reprenant le style de « la maison Citroën » était donc pour petits et grands un bon moyen de (re)découvrir l’histoire d’un constructeur emblématique à travers quelques-uns de ses modèles les plus mythiques que sont la 2 CV ou la Méhari. Du côté des concepts, les visiteurs ont également pu découvrir quelques ovnis roulants, avec la surprenante Karin ou encore la récente CXperience, dévoilé au Mondial de Paris en 2016. Enfin, les amateurs de sport auto ont quant à eux été ravis d’approcher quelques compétitrices de légende, dont la SM du Rallye du Maroc ou encore la C4 WRC pilotée par Sébastien Loeb.

Pas encore centenaire mais pourtant tout aussi iconique, la Mini célèbre elle aussi son anniversaire et profite du salon Rétromobile pour offrir une petite rétrospective sur sa carrière, débutée en 1959. Créée par l’ingénieur grec Alec Issigonis, la petite anglaise fut par la suite déclinée en une foule de versions et de séries spéciales, dont certaines sont exposées lors de cette édition du salon Rétromobile. Parmi elles, la superbe Cooper S « Monte-Carlo », célébrant ses victoires lors du célèbre rallye dans les années 1960, ou encore la Moke, originellement destinée à l’armée britannique. Plus insolite, le public a également pu découvrir les entrailles de l’anglaise la plus emblématique au monde grâce à un exemplaire coupé en deux présenté par le Haynes International Motor Museum. Mais la Mini n’est pas la seule à célébrer son anniversaire, puisque c’est également le cas d’Abarth, qui fête quant à lui ses 70 ans, tandis que Honda célèbre les 20 ans de sa S 2000, présentée en 1999.

Rétromobile 2019 : de la plus chère au plus gros 

IMG_4282

Un mot à retenir de cette édition ? Superlatifs. Pourquoi ? Pour le savoir, rendez-vous du côté du stand Artcurial, la maison de ventes aux enchères présente chaque année à Rétromobile. Pour cette édition, pas moins de 147 véhicules ont été proposés aux collectionneurs, venus en nombre pour trouver la perle rare. Parmi elles, nous avons retrouvé avec plaisir celles que nous avions eu la chance de découvrir en avant-première lors de leur arrivée à Orly en décembre dernier. Précieusement stockées dans un lieu tenu secret en attendant la vente, les voici de retour, pour le plaisir des yeux du public, et c’est sans surprise vers l’Alfa Romeo 8C 2900B Touring Berlinetta que tous les regards se sont tournés. Il faut dire qu’avec seulement cinq exemplaires produits dans le monde, la belle italienne a toutes les chances pour devenir un mythe, et surtout la voiture d’avant-guerre la plus chère jamais vendue, avec une estimation comprise entre 16 et 22 millions d’euros. Heureusement, les petits budgets ont quant à eux pu se tourner vers l’espace réservé aux véhicules de moins de 25.000 €, où se côtoyaient Fiat et autres Mercedes.

Dans un registre bien différent, c’est une surprise d’un autre type dont ont pu profiter les visiteurs lors de cette édition du salon Rétromobile. Il s’agit d’un Berliet T100, tout droit venu de Lyon à la suite d’un périple long de quatre jours et trois nuits pour rejoindre la porte de Versailles. Affichant une hauteur et une largeur de 5 mètres pour 15 mètres de long, ce mastodonte produit à 4 exemplaires dont seulement deux existent encore était originellement destiné à la recherche du pétrole dans le désert. Une mission parfaitement adaptée à ce géant, doté de roues d’un diamètre de 2,50 mètres et affichant un poids à vide de 50 tonnes. Embarquant sous son (énorme) capot un V12 de 24 litres développant 700 chevaux, il fut un temps le plus gros camion au monde, avant d’être détrôné par le Belaz 75710 et ses 8,1 mètres de haut.

Rendez-vous l’an prochain pour une nouvelle édition, qui devrait là encore réserver de belles surprises aux passionnés. Quoi qu’il en soit, l’engouement du public pour cet évènement nous prouve une fois de plus que la voiture ancienne est loin d’être dépassée, pour notre plus grand plaisir. Cette édition fut encore une fois un plaisir pour les yeux du public, avec quelques belles carrosseries, dont la Lamborghini Miura SV de Jean Todt, la magnifique BMW 507 ou encore le concept Peugeot e-Legend, toujours aussi apprécié depuis sa présentation au dernier Mondial de Paris.

Marie Lizak

Photos : Tran HA pour Une Fille au Volant 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.