Bentley Continental GT Convertible : sans le haut, été comme hiver

Un peu plus d’un an après la nouvelle génération de sa Continental GT, c’est maintenant au tour de sa déclinaison Convertible de se montrer. Qu’importe la saison, cette version à conduire cheveux au vent se montre plus désirable que jamais.

Bentley Continental GT Convertible, profil, cabriolet, feux 

Il y a un an a peine, Bentley levait le voile sur la troisième génération de sa Continental GT, au caractère plus luxueux encore et au style modernisé, bien qu’hérité de ses devancières. Désormais, c’est au tour du cabriolet, baptisé Convertible par la firme de Crewe de montrer ses lignes tout aussi désirables, qui nous donnent une furieuse envie de rouler les cheveux au vent, même si les températures ne dépassent actuellement pas les 5°, mais qu’importe.

Esthétiquement, pas de différence notable avec le coupé, compte tenu de leur filiation plus qu’évidente. Nous retrouvons donc logiquement les traits cette nouvelle génération, inspirée du concept EXP-10 Speed 6, ainsi que sa face avant massive, intégrant en son centre une calandre béante. L’arrière, toujours aussi réussi se termine par deux optiques ovales allégeant l’ensemble par rapport à la précédente génération. Seule différence donc, la capote en tweed typiquement écossais, capable de s’ouvrir et se fermer en 19 secondes jusqu’à 50 km/h.

Jusqu’à 635 chevaux

Bentley Continental GT Convertible, arrière, feux, échappement

A l’intérieur, là encore cette Bentley Continental GT Convertible demeure identique au coupé et reprend donc logiquement l’écran tactile de 12,3 pouces amovible, pouvant se dissimuler dans la planche de bord. Évidemment, la marque britannique a pensé à tout en ce qui concerne le confort des passagers, en dotant son cabriolet de chauffe-nuques et de sièges chauffants. Normal, me direz-vous, surtout pour une voiture qui devrait friser les 200.000 €, mais c’est toujours bien de le noter. Sous le capot, pas de véritable nouveauté non plus, puisque l’on retrouve le W12 6,0 litres de 635 chevaux du coupé, associé à une transmission à huit rapports à double embrayage. Celui-ci, associé à un poids en baisse affiché à 2,4 tonnes tout de même lui permet d’abattre le 0 à 100 km/h en seulement 3,8 secondes. Pas mal pour un véhicule qui se rapproche plus du camion que du coupé sportif, tout du moins en termes de poids, évidemment.

Pour l’heure, aucune date de lancement ni tarif pour la France n’ont été annoncés pour cette Bentley Continental GT Convertible, qui devrait donc largement dépasser la barre des 200.000 €. Une série de lancement baptisée First Edition sera d’abord lancée, arborant notamment des badges spécifiques et offrant de série divers équipements d’ordinaires optionnels, dont l’habillage intérieur spécifique à cette version.

Marie Lizak

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s