DS 3 Café Racer : mamie rock’n’roll

A quelques mois d’une retraite bien méritée, la DS 3 s’offre une nouvelle jeunesse avec une nouvelle série limitée insolente baptisée Café Racer. Au programme, un design rock’n’roll et une belle dotation technologique.

DS 3 café racer 2018

Lancée il y a maintenant neuf ans, la DS 3 fait office de mamie sur un marché automobile en constante évolution. Alors que l’heure de la retraite s’apprête à sonner, la compacte s’offre une nouvelle jeunesse avec une série spéciale rock’n’roll et un brin provocante, inspirée de l’univers Café Racer, un mouvement de motards né en Grande-Bretagne dans les années 1960. Cette déclinaison, conçue en partenariat avec le studio de design BDM, signe donc la fin de la carrière de ce modèle, avant l’arrivée de sa remplaçante, la DS 3 Crossback, l’année prochaine.

Visuellement, cette DS 3 Café Racer ne risque pas de passer inaperçue, puisqu’elle arbore sur les flancs et le toit couleur crème Parthénon plusieurs motifs au style vintage, reprenant des symboles clés de la marque. L’immense 3 représente le nom du modèle, tandis que les plus observateurs remarqueront le « 1955 », date de création de la DS originelle. Le becquet de toit ainsi que le haut des portes et les décors de la malle arrière reprennent la teinte du toit, tandis que des jantes aluminium exclusives 17 pouces viennent compléter l’ensemble. Enfin, cinq couleurs de carrosserie sont proposées, dont le Gris Platinium des premières images officielles.

L’intérieur reprend là encore les codes de l’extérieur, avec une planche de bord couleur crème, décoré de dessins semblables à ceux du toit. Les sièges bracelet ainsi que le volant et le pommeay sont habillés de cuir Nappa brun surpiqué de beige, tandis que l’on retrouve un pédalier en aluminium, offrant une touche supplémentaire de sportivité.

Trois motorisations au catalogue

DS 3 café racer 2018

Basé sur la finition So Chic, cette DS 3 Café Racer en reprend logiquement les éléments de série, dont l’écran tactile de 7 pouces, les feux automatiques, les rétroviseurs dégivrants ou encore la climatisation automatique. S’ajoutent entre autres à cela la caméra de recul, ainsi que la navigation connectée et les systèmes Apple CarPlay et Android Auto. Une belle dotation qui provoque toutefois un surcoût de 6.500 € par rapport à la version standard, mais c’est le prix à payer pour s’offrir probablement la dernière série spéciale avant la fin de carrière de la compacte.

Du côté des motorisations, le catalogue offre un choix plutôt restreint, avec un PureTech 110 disponible en boîte manuelle et automatique, ainsi qu’un PureTech 130 chevaux, uniquement proposé avec une transmission manuelle. Le ticket d’entrée est quant à lui affiché à partir de 26.700 €, les commandes étant d’ores et déjà ouvertes, pour une durée limitée.

Marie Lizak

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s