Essai Jeep Renagade 2018 : confortable baroudeur

Véritable best-seller au sein de la gamme Jeep, le Renagade s’offre en 2018 un léger restylage ainsi que quelques évolutions en matière de technologies embarquées. Une Fille Au Volant a pris le volant de ce petit baroudeur polyvalent, au sein du centre de développement FCA à Balocco, en Italie.

Jeep Renagade 2018

Présenté pour la première fois en 2014 à l’occasion du salon de Genève puis commercialisé dans la foulée, le Jeep Renagade avait alors une importante mission : faire entrer la marque dans le segment des petits SUV urbains, alors déjà fortement concurrentiel. Pari réussi, puisqu’avec plus de 8.300 immatriculations enregistrées en 2017, l’américain est devenu le modèle le plus vendu de la gamme en France.

Aujourd’hui, Jeep fait évoluer son Renagade en lui offrant de nouveaux équipements ainsi qu’un intérieur évoluant discrètement. Pas de changements en revanche du coté de son look, tandis que ses capacités routières restent quant à elles également inchangées.

Le petit baroudeur est-il toujours aussi à l’aise à la ville comme en dehors des sentiers battus ? C’est que nous avons voulu savoir en prenant le volant de cette nouvelle version au sein du prestigieux centre de développement du groupe FCA à Balocco, en Italie.

Essai Jeep Renagade 2018 : un look intemporel

Jeep Renagade 2018

Depuis sa révélation, il y a maintenant près de quatre ans, le Jeep Renagade a su conserver sa philosophie, et surtout son look si reconnaissable. Avec ses lignes très carrées et son gabarit ramassé, le petit SUV a su se faire une place dans le coeur du public, et ce jusque dans les villes. On ne change donc pas une équipe qui gagne, et ça Jeep l’a bien compris. Son best-seller évolue donc assez peu extérieurement, et conserve le style qui a fait son succès depuis son entrée en commercialisation.

A l’avant, nous retrouvons donc toujours la fameuse calandre à sept fentes emblématique de la marque et rendant hommage à la Willys de 1941. Les feux arrière en croix sont également conservés, tout comme les larges protections en plastique sur les ailes et les bas de caisse. En réalité, ce Jeep Renagade est resté le même, et seuls les plus avertis pourront déceler l’évolution qui distingue cette version restylée de la précédente. Il faudra donc jeter un coup d’oeil du côté du hayon, sur lequel une nouvelle poignée vient faire son apparition. Désormais positionnée un peu plus haut qu’auparavant, elle offre plus de praticité et permet d’avoir à moins se baisser.

Outre ce discret changement, tout reste identique, même les dimensions. Pour rappel, le SUV reprend la plateforme SGMA de la Fiat 500X et affiche une longueur totale de 4,24 mètres. Le reste n’évolue également pas, avec une largeur de 1,81 mètre et une hauteur culminant quant à elle à 1,73 mètre avec les barres de toit. La garde au sol surélevée de 21 cm contribue également à lui donner un look de petit SUV amusant et laisse surtout deviner ses capacités off-road.

Afin de simplifier sa gamme, Jeep a décidé de réduire le nombre de finitions à cinq (Sport, Longitude, Longitude Business, Limited, Trailhawk), les versions Advanced Technologies sur Limited et Trailhawk devenant désormais des packs optionnels. Les possibilités de personnalisation extérieure restent quant à elles les mêmes, avec un choix de dix teintes de carrosserie et six styles de jantes disponibles selon la finition choisie.

Comme pour le reste de la gamme, Jeep a offert à son Renagade une foule d’ « Easter Eggs », ces petits détails amusants dissimulés à l’intérieur et l’extérieur de la voiture. S’il est plus drôle de les chercher vous-même, nous allons tout de même vous aider un peu. Notons pas exemple la silhouette de Willys dissimulée dans un coin du pare-brise, ou encore la calandre Jeep gravée sur le contour des enceintes dans les portières. Autre détail sympathique, cette même calandre, également apposée au centre des optiques arrière.

Essai Jeep Renagade : le plein de technologies

Jeep Renagade 2018

Si ce restylage de mi-carrière est quasiment imperceptible à l’extérieur, c’est parce la plus grosse partie se trouve en effet dans l’habitacle. Outre la console centrale offrant plus de rangements, dont un espace pour le téléphone ainsi que deux porte-gobelets on note également le déplacement du port USB vers l’arrière au profit de l’espace sur l’accoudoir. Le sélecteur de modes de conduite Sélect Terrain change également de position afin de libérer de la place supplémentaire dans les vide-poches. Bref, tout a été pensé afin d’optimiser l’espace et rendre l’ensemble plus confortable.

Mais la principale nouveauté réside dans l’arrivée de la nouvelle génération du système multimédia Uconnect, qui se veut plus pratique et technologique que jamais. Au programme donc, un nouvel écran tactile de 8,4 pouces disponible de série dès la finition Longitude Business et identique à celui du Grand Cherokee. Compatible avec Apple CarPlay et Android Auto, ce système permet également d’accéder à de nombreuses applications telles que Twitter, Facebook ou encore Deezer. Le GPS évolue également et se veut plus réactif dans sa manipulation, grâce au zoom par pincement, plus intuitif selon Jeep.

Le reste de l’habitacle reste quant à lui le même, avec une finition plutôt correcte malgré la présence de plastiques durs qui viennent ternir l’ambiance. Notre version d’essai était quant à elle dotée d’une sellerie en cuir, disponible en option moyennant 1.000 € supplémentaires. Des inserts rouges ainsi que le logo Trailhawk brodé sur le dossier viennent égayer un intérieur assez sobre mais dégageant une impression de robustesse. Les sièges électriques (600 €) offrent quant à eux une très large amplitude de réglages, même si l’on regrette l’absence de mémorisation de la position. Enfin, le volant multifonctions possède également une plage de réglages importante, ce qui fera plaisir aux petits comme aux plus grands gabarits. L’habitabilité générale est plutôt bonne, tandis que le volume de coffre de 351 litres reste dans la moyenne face à la concurrence.

Assez complet en termes d’équipements de sécurité, le Jeep Renagade est livré de série avec l’aide au démarrage en côte, l’aide au freinage d’urgence ou encore le système préventif anti-retournement. Il faudra toutefois monter en gamme pour voir le catalogue d’aides à la conduite s’étoffer, avec notamment le système d’avertissement de franchissement de ligne avec correction ou encore le système d’assistance au stationnement semi-automatique.

Essai Jeep Renagade 2018 : douceur et caractère

Jeep Renagade 2018

Lors de cet essai, nous avons pu prendre en main deux versions de ce nouveau Jeep Renagade, avec les déclinaisons Trailhawk et Limited. Cette dernière, doté d’un quatre cylindres 1,6 litre MultiJet diesel développant 120 chevaux pour 320 Nm de couple se montre idéal pour la ville, même s’il manque légèrement de puissance sur des routes plus rapides. La puissance est quant à elle envoyée aux roues avant via une transmission automatique à six rapports, très typée confort et qui peut avoir du mal lors de trop fortes sollicitations, avec des temps de latence assez longs mais qui ne sont pas très gênants lors d’une conduite au quotidien.

Très confortable, le Jeep Renagade traverse trous et ralentisseurs avec une facilité déconcertante, ce qui ne manquera pas de plaire aux clients citadins, même si son diamètre de braquage de 11,2 mètres reste toutefois assez élevé. La direction, très souple, permet néanmoins de manoeuvrer très aisément, même si nous aurions aimé qu’elle soit plus ferme en conduite plus dynamique. Enfin, l’insonorisation est quant à elle très bien travaillée, le son du quatre cylindres diesel étant parfaitement atténué et ne dérangeant en aucun cas les occupants.

Sur route ouverte, on déplore toutefois un certain manque de dynamisme, même si là n’est pas sa vocation première, c’est vrai. La prise de roulis est en effet assez importante, mais il faut avant tout se souvenir que ce Jeep Renagade est avant tout destiné à une conduite plus douce, que ce soit en ville ou à la campagne. Mission accomplie de ce côté-là, le petit SUV se montrant très polyvalent, confortable et agréable à conduire. Une véritable incitation à profiter de la route en douceur, et ce même en dehors des sentiers battus.

Les performances restent tout de même plutôt bonnes pour la catégorie, avec un 0 à 100 km/h abattu en 10,2 secondes, pour une vitesse maximale culminant quant à elle à 178 km/h. Au chapitre de la consommation, le baroudeur se montre relativement peu gourmand, en affichant un petit 4,5 l/100 km en cycle mixte. Un chiffre qui reste toutefois dans la moyenne haute du segment, face à un Renault Captur affichant 3,7 l/100 km ou un Nissan Juke avec un minuscule 4,0 l/100 km.

Jeep Renagade 2018

Après une balade sur les belles routes de la campagne italienne au volant de cette version Limited 1,6 MultiJet, il est temps de découvrir les capacités off-road de ce nouveau Jeep Renagade. Pour effectuer cet exercice, c’est sur la version Trailhawk doté d’un quatre cylindres 2,0 litres MultiJet diesel de 140 chevaux que nous avons jeté notre dévolu. Avec ses quatre roues motrices, son couple de 350 Nm et son angle d’attaque à 21 degrés, l’américain est résolument taillé pour le franchissement et compte bien nous le prouver.

Sur la boue et les cailloux, notre Renagade se débrouille en effet très bien, preuve que l’héritage laissé par l’histoire de la marque depuis les années 40 est parfaitement conservé. Les bosses et autres flaques ne sont qu’une formalité, tout comme les côtes et les dévers. Avec une garde au sol rehaussée de 21 cm, contre 17,5 pour la version standard 4X2, les divers obstacles n’en sont plus vraiment, le tout avec un confort à toute épreuve. A l’épreuve du mur de béton incliné à 57°, même chose, la voiture se montre bien plus confiante que nous et escalade la structure avec une facilité impressionnante, grâce aux nombreuses aides électroniques, dont le blocage du différentiel. Enfin, les trois modes de conduite Neige, Boue et Sable permettent au 4X4 de se frayer un chemin sur n’importe quel type de terrain, qu’il soit sec, mouillé, bétonné ou très glissant.

Fidèle à la tradition depuis la Seconde Guerre Mondiale, ce Jeep Renagade respecte parfaitement les codes de la marque, à savoir la passion, le plaisir et la fonctionnalité. Moins conventionnel que la plupart des SUV urbains actuellement sur le marché, le petit baroudeur se démarque par un caractère bien à lui et des capacités de franchissement impressionnantes.

Essai Jeep Renagade 2018 : pour résumer

Jeep Renagade 2018

Avec son design emblématique reprenant les codes de la marque depuis la Jeep Willys et ses excellentes capacités routières, le Renagade sait parfaitement séduire son public. Polyvalent à souhait grâce à son confort, ses technologies et son caractère affirmé, le petit SUV mérite amplement sa place de best-seller dans la gamme, d’autant plus que son gabarit réduit l’aide à se faufiler jusque dans les centres-villes.

Proposé à partir de 19.100 €, le Jeep Renagade est certes plus cher que la concurrence, mais peut néanmoins se targuer de disposer de nombreux atouts, qui peuvent faire la différence. C’est notamment le cas dans sa version Trailhawk, livrée de série avec les quatre roues motrices permettant de sortir des sentiers battus sans aucun problème, quelque soit le type de revêtement. Avec des émissions affichées à 150 g/km dans cette déclinaison, il faudra toutefois s’acquitter d’un malus de 2.300 € en plus du prix d’achat. Un paramètre à prendre en compte, certes, mais qui ne devrait pas décourager les acheteurs de ce véhicule, qui séduit par sa personnalité unique, introuvable chez la concurrence.

Bref, une belle réussite que ce Jeep Renagade, qui se modernise grâce notamment à un nouveau système multimédia Uconnect, mais sans jamais perdre sa philosophie de petit franchisseur ne conservant que l’essentiel.

Marie Lizak

Un grand merci à Jeep France pour l’invitation à découvrir ce nouveau Jeep Renagade 2018 !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s