Detroit : un nouveau Veloster chez Hyundai

Après le futuriste NEXO, Hyundai a aussi pensé aux amateurs de sensations en présentant la seconde génération de son célèbre Veloster. Le coupé sportif gagne en dynamisme et s’offre une nouvelle déclinaison « N ».

Hyundai Veloster 2018

Ni tout à fait le même, ni tout a fait un autre, c’est ainsi que l’on pourrait qualifier ce nouveau Hyundai Veloster. Pas tout à fait le même, car son design évolue nettement et gagne en dynamisme. Pas tout à fait un autre, car sa philosophie de voiture plaisir est quant à elle bel et bien préservée.

Après le SUV futuriste NEXO présenté au CES de Las Vegas, la firme coréenne nous montre donc cette fois-ci son autre facette en dévoilant la seconde génération de son coupé sportif. Plus dynamique que jamais, il adopte une large calandre redessinée à l’avant ainsi qu’un nouveau bouclier plus agressif à l’arrière conservant la fameuse sortie d’échappement en son centre. Comme sur la précédente mouture, la silhouette asymétrique avec une porte côté conducteur et deux coté passager est reconduite, tandis que les dimensions sont légèrement en hausse.

Si l’extérieur évolue en douceur, l’habitacle est quant à lui totalement différent de la première génération. Visuellement très proche de celui de l’i30, il reste toutefois assez classique mais fonctionnel. Un écran tactile flottant de 8 pouces vient surmonter la planche de bord, abritant l’ensemble du système multimédia et compatible avec Apple CarPlay et Android Auto.

Une nouvelle déclinaison « N » 

Hyundai Veloster N 2018

Contrairement à la précédente génération du Hyundai Veloster, ce seront cette fois-ci deux moteurs qui seront proposés au catalogue à son lancement. Le coupé coréen conserve son quatre cylindres 1,6 litre turbo, développant 201 chevaux pour 264 Nm de couple, tandis qu’un nouveau 2,0 litres de 147 chevaux et 180 Nm de couple fait son apparition. Ce dernier est associé au choix à une transmission manuelle ou à une boîte automatique à six rapports.

De son côté, le 1,6 litre turbo peut quant à lui être associé à une transmission automatique à double embrayage à sept rapports et offre trois modes de conduite (Normal, Sport et Smart) agissant sur différents paramètres. Outre ses évolutions moteur, le Hyundai Veloster voit également son comportement amélioré grâce à une nouvelle suspension multibras. Cette dernière, qui remplace l’essieu arrière à barres de torsion promet notamment d’offrir une meilleure tenue de route au petit coupé.

Enfin, une version « N » encore plus radicale voit également le jour, avec sous son capot un quatre cylindres 2,0 litres turbocompressé de 275 chevaux et 353 Nm. Associé à une boîte automatique à six rapports, il promet de très bonnes performances, qui n’ont pour l’heure pas été annoncées. Le comportement a également été amélioré grâce à un châssis revu, des suspensions pilotées ou encore un différentiel à glissement limité.

Si sa commercialisation est attendue pour le printemps 2018 aux Etats-Unis, son arrivée en Europe est quant à elle encore incertaine. Aucun tarif n’a pour l’heure été dévoilé, mais pour rappel, la précédente génération était affichée à partir de 22.390 € en France.

Marie Lizak

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s