Essai Volvo XC60 D5: le SUV premium venu du nord

Nouvel arrivant dans une gamme tirant toujours plus vers le haut de gamme, le Volvo XC60 se veut confortable, sécurisant et surtout technologique. Le SUV suédois est-il à la hauteur de son grand frère, le XC90, qui avait alors mis la barre très haute à sa sortie en 2015 ? Une Fille Au Volant en a pris le volant le temps d’un week-end, dans une ambiance très scandinave.

Volvo XC60 D5

Présenté à Genève en début d’année, le Volvo XC60 a fait sensation de par son look mais également son impressionnante montée en gamme par rapport à la précédente génération. Il faut dire qu’après neuf ans de commercialisation et près d’un million d’unités écoulées, il était temps pour le SUV scandinave de se renouveler, aussi bien esthétiquement que technologiquement.

Ce défi, d’apporter un coup de jeune à un tel best-seller était sans surprise audacieux, certes, mais surtout indispensable pour la marque afin illustrer son nouveau positionnement et d’imposer sa présence sur le segment premium.

Le temps d’un week-end, nous avons décidé de mettre à l’épreuve ce nouveau Volvo XC60, qui promet à fois sécurité, technologie, confort. Trop parfait pour être vrai ? C’est ce que nous allons voir…

Essai Volvo XC60 D5: Un design moderne sans fausses notes

Volvo XC60 D5

Alors que la précédente génération, lancée en 2008 adoptait un style arrondi manquant avec le recul cruellement de dynamisme, ce nouveau Volvo XC60 change radicalement la donne. Le XC90 est passé par là et il est désormais très difficile de distinguer les deux tant leur design sont proches. Plus viril que jamais sans pour autant verser dans l’agressivité à outrance, le « petit » SUV de la gamme adopte des lignes plus tendues et dynamiques, se rapprochant de l’identité stylistique des dernières productions de la marque.

A l’avant, ce nouveau Volvo XC60 adopte une nouvelle signature lumineuse, avec des optiques plus anguleuses intégrant le fameux « marteau de Thor », comme d’autres modèles de la gamme dont la familiale V40 et la luxueuse berline S90. L’arrière évolue également, avec de nouveaux feux verticaux débordants sur le hayon, déjà vus sur le break V90 et apportant une touche de modernité à ce XC60. Pour l’aspect dynamique, Volvo a également doté son nouveau SUV de deux canules d’échappement factices chromées, un détail très en vogue en ce moment qui lui donne ici encore plus de caractère.

Le petit frère du XC90 ne l’est finalement pas tant que ça, avec sa longueur de 4,69 mètres, pour une largeur de 1,90 mètres et une hauteur culminant à 1,70 m. Des dimensions donc assez imposantes, légèrement en hausse par rapport à la précédente génération, dont la longueur s’affichait alors à 4,63 mètres. Les proportions générales sont très harmonieuses et les lignes droites donnent à ce XC60 un style imposant, et ce malgré un gabarit plutôt compact en comparaison avec d’autres SUV du marché.

Du côté de la personnalisation enfin, Volvo propose un choix assez large d’options, avec 13 teintes de carrosserie et 10 styles de jantes de 18 à 22 pouces.

Essai Volvo XC60 D5 : Un cocon de confort et de sécurité

Volvo XC60 D5

L’habitacle du nouveau Volvo XC60 reste dans la même veine que celui du XC90, hormis quelques détails au niveau des aérateurs et des chromes de la planche de bord. Très accueillants, les sièges, comme le reste du poste de conduite s’habillent d’une sellerie en cuir noir, que l’on retrouve également sur le volant et le levier de vitesse, cette fois-ci perforé pour plus de sportivité, finition R-Design oblige. L’assise est confortable et aisément réglable électriquement dans les moindres détails, tandis que les passagers sont parfaitement maintenus, même en conduite plus dynamique.

L’imposante console centrale offre de nombreux rangements parfaitement intégrés bien qu’un peu trop étroits parfois, complétés par de larges vide-poches dans les portes. La boîte à gants offre quant à elle un volume généreux, tout comme le coffre, qui passe de 505 à 1.432 litres une fois la banquette rabattue. L’ensemble des occupants sont accueillis dans un espace confortable, et les passagers arrière bénéficient d’un espace agréable, notamment grâce à l’empattement de 2,9 mètres de ce nouveau Volvo XC60.

Du côté des équipements technologiques, le SUV nordique est plutôt bien équipé, avec notamment ce large écran tactile de 9 pouces dont l’utilisation nécessite un certain temps d’adaptation mais qui se montre très simple et rapide une fois sa prise en main totalement maîtrisée. Le GPS, livré de série se montre clair, d’autant plus que les instructions sont également répétées sur l’affichage tête haute et le combiné d’instrumentation digital de 12,3 pouces. Ce dernier est assez minimaliste dans son design mais toutefois très complet dans ses informations. Moins tape-à-l’œil que celui de la Peugeot 3008, il se montre tout aussi efficace et technologique, sans l’ensemble des animations de son cousin sochalais.

Pour prolonger l’expérience et plonger conducteur et passagers dans un véritable cocon, Volvo a également  fait appel aux services de Bowers & Wilkins dans l’élaboration de l’ambiance sonore. Résultat garanti, avec trois modes personnalisables (studio, scène et salle de concert dont l’acoustique est inspirée de celle de l’orchestre de Götenborg), qui nous permettent de nous isoler du reste du monde, que ce soit pour mieux profiter d’une balade bucolique ou simplement échapper aux embouteillages parisiens.

Essai Volvo XC60 D5 : le parfait compromis

Volvo XC60 D5

C’est sur la version D5 de 235 équidés équipé d’un bloc quatre cylindres en ligne que nous avons jeté notre dévolu, pour sa puissance, certes, mais aussi pour son couple de 480 Nm situé entre 1.750 et 2.250 tr/min. Malgré son poids conséquent de 2.520 Kilos que l’on doit à sa transmission intégrale, le scandinave se montre très agile, notamment une fois le mode Dynamic enclenché. Ce dernier, qui agit sur la réponse de l’accélérateur, la direction, la suspension et la boîte de vitesse est accompagné de quatre autres modes (Eco, Comfort, Off-Road et Individual), sélectionnables via la molette sur la console centrale. Parfaite pour les routes sinueuses de la campagne, cette configuration offre une direction plus incisive ainsi que des suspensions raffermies pour un comportement bien plus agile et amusant. Si les performances ne sont évidemment pas celles d’une sportive, elles sont toutefois très honorables, avec un 0 à 100 km/h abattu en 7,2 secondes et une vitesse de pointe culminant à 220 km/h.

Mais c’est surtout pour le confort que ce Volvo XC60 est taillé, notamment en ville. Grâce à sa suspension pneumatique et son diamètre de braquage de 11,4 mètres seulement, le SUV suédois passe avec brio l’épreuve de la balade urbaine, et ce malgré son gabarit plutôt imposant, il est vrai. Si les premiers tours de roues peuvent surprendre, on se sent rapidement à l’aise et on se surprendrait presque à apprécier circuler dans Paris. Toutefois, la direction peut se montrer un brin trop molle en mode Comfort, mais cela n’est pas particulièrement gênant, d’autant plus que le mode Individual permet quant à lui de régler l’ensemble des paramètres afin d’adopter la conduite idéale.

Véritable raison d’être de la marque, la sécurité est ici l’un des points forts de ce nouveau Volvo XC60, qui embarque une plusieurs équipements de série tels que le régulateur de vitesse ou encore l’assistant d’évitement aux collisions frontales. Il faut dire qu’avec son objectif de ne recenser aucun mort ni blessé grave à bord de l’un de ses véhicules d’ici 2020, la firme affiche ici de très belles ambitions et a à coeur de les respecter.

Diesel oblige, la sonorité n’est pas des plus agréables à nos oreilles, mais elle sait toutefois se faire discrète grâce à l’excellente isolation de ce Volvo XC60. Le moteur est agréable et volontaire, tandis que la boîte de vitesses automatique Geartronic à six rapports se montre réactive et limite les à-coups. La consommation est quant à elle très raisonnable, avec un chiffre de 5,5 litres aux 100 km en cycle mixte, pour des émissions de CO2 de 144g/km, soit un malus de 773 € à ajouter a prix d’achat.

Essai Volvo XC60 D5 : pour résumer

Volvo XC60 D5

Proposé à partir de 47.200 € en version D4 Momentum, le Volvo XC60 monte grandement en gamme par rapport à la précédente génération. Si cela se voit bien sûr du côté des tarifs, les finitions ainsi que les équipements sont également en hausse, avec une amélioration de la sécurité. Il faudra toutefois aller piocher dans le catalogue des options pour repartir avec la version de ses rêves, un procédé qui n’est d’ailleurs pas sans rappeler les marques allemandes et qui illustre une fois encore la volonté de Volvo d’entrer peu à peu sur le marché des véhicules premium.

En bref, ce XC60 est un excellent compromis entre le confort et le dynamisme, le tout avec des chiffres de consommation très bas et qui ne prendront pas les propriétaires en traître lors du passage à la pompe.

  • Prix de base du Volvo XC60 : 47.200 € (D4 AWD boîte manuelle à six rapports Momentum jantes 18 pouces)
  • Prix du modèles essayé (hors options) : 53.900 €
  • Prix du modèle essayé (avec options) : 71.900 €

Marie Lizak

 

Publicités

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s