Les femmes, l’auto et les machos

En 2017, il est encore étrange qu’une femme en apparence normalement constituée s’intéresse à un engin à quatre roues d’une autre manière qu’en tant que simple machine à se déplacer. Les réflexions désobligeantes sont nombreuses, en voici un bref aperçu. 

vintage-1950s-887273_960_720

Si les garçons, depuis tout-petits sont encouragés à aimer les voitures, à travers notamment des rayons jouets remplis de miniatures et autres bolides télécommandés, les filles, quant à elle sont connues pour ne prendre le volant que par nécessité mais jamais par plaisir. Et quand c’est le cas, c’est encore souvent assez mal vu, ou tout du moins, considéré comme étrange.

Ce qui est drôle, c’est que presque chaque nouvelle conversation qui part sur les voitures avec un individu de type masculin est plutôt prévisible, puisqu’elle commence comme ceci, pour moi en tous les cas :

« –Ah bon, tu aimes bien les voitures ? C’est marrant pour une fille comme passion… Mais bon, il en faut hein ! »

C’est vrai, dans le monde, il faut toujours quelques gens étranges pour que tout fonctionne correctement. Mais il vaut mieux se dire que c’est sans doute la surprise qui terrasse ces hommes, au point de ne plus savoir quoi dire, même si l’on y croit moyen.

source

Mais l’autre jour, celui avec qui je discutais a décidé d’aller plus loin et de me demander si j’avais déjà essayé le pilotage. Visiblement surpris par ma réponse positive, il ne trouva alors rien de mieux à ajouter qu’un petit « C’est marrant, on dirait pas comme ça, tu as l’air toute petite et toute fragile » dont je me serais bien passée. C’est drôle, je viens d’apprendre qu’il fallait être taillée comme The Rock pour rouler sur un circuit.

Visiblement, une femme qui prend le volant d’une voiture de sport, c’est un concept que certains ont encore bien du mal à intégrer. J’ai pu en faire l’expérience à la station-service, puisqu’alors que je descendais de la Clio RS que je conduisais à ce moment-là, un spécimen adossé à sa rutilante BMW m’a lancé un séduisant : « Wesh, j’pensais pas c’était une meuf comme ça qui conduisait ça ! » Traduire : « Dites, donc, j’ignorais qu’une femme comme cela pouvait prendre les commandes d’une telle voiture ! » Allez, mettons ça sur le compte de la surprise, encore une fois.

michelle-rodriguez

 

Sauf que voilà, toujours au volant de cette même petite Renault Sport, voilà qu’un autre individu, visiblement conquis par ses lignes harmonieuses s’est empressé de me féliciter pour mon choix :« sympa ta voiture, tu l’as piquée à ton mec ? Il le sait au moins ? Fais attention de pas l’abîmer hein ! » No comment.

Pour finir, terminons sur l’apothéose de la réflexion du macho qui ne se cache pas, mais avant ça, laissez-moi vous expliquer le contexte.

Il y a un peu plus de deux ans, j’ai eu l’occasion de travailler au Mondial de Paris, lâchée au milieu d’une horde d’individus venus pour admirer les voitures, mais surtout les jeunes femmes à leurs côtés. Partant du principe que, par défaut, une fille n’est qu’une plante verte bonne à sourire, un homme d’une soixantaine d’années est alors venu se poster près de la voiture qui m’était attitrée.

facepalm

Alors qu’il réfléchissait tout haut, hésitant entre un trois ou un quatre cylindres, je m’empressais alors de lui demander s’il avait besoin d’un quelconque renseignement, ce a quoi il répliqua tout naturellement et presque amicalement, comme si je lui inspirais la plus grande des pitiés : « Je vous parle de moteurs, mais ça ne doit pas vous évoquer grand-chose de toutes façons… ». Désolée de vous dire ça monsieur, mais vous êtes tombés sur la mauvaise personne… Et oui, vous êtes malheureusement tombé sur une journaliste automobile, pas de chance !

 

Pour finir, un petit tweet « humoristique » que j’ai reçu, pour commencer l’année en beauté.

capture-decran-2017-01-11-a-12-00-13

 

Marie Lizak

Publicités

3 commentaires

  1. Édifiant. …au XXI ème siècle d’entendre de telles réflexions. …
    Mon épouse pilote, fait des rallyes, roule en ancienne.
    Et j’en suis ravi.

    J'aime

  2. Je ne travaille pas dans le secteur de l’automobile mais ma passion pour les youngtimers existe depuis toute petite. L’un de mes rêves auto était de posséder un certain coupé Sportif avec un des moteurs les plus mythiques. Chose faite aujourd’hui et les réactions de gros beaufs ou de femmes aigries ( oui oui des femmes ! )quand je prends son volant ne peuvent que renforcer mon envie de sillonner toujours plus les routes ! 😁

    J'aime

  3. « Ils » ne sont pas tous comme ça – j’en suis la preuve – malheureusement ceux qui le sont , en valent des miliers. Le meilleur moyen de leur donner tort, c’est de rester vous même, alors continuez! 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s