Lamborghini Aventador S : taureau sauvage

Déjà impressionnante pour le commun des mortels, l’exclusive Lamborghini Aventador se radicalise encore plus et passe en mode S. Une preuve s’il en faut qu’une simple lettre peut parfois tout changer… 

lamborghini-aventador_s-2017-1280-06

Le redoutable taureau de Lamborghini revient à la charge, plus puissant et plus affuté que jamais. Si vous trouvez la version de base ultra-sportive, alors attachez vos ceintures et cramponnez-vous, parce que cette Aventador S risque bien de tout détruire sur son passage, pour le moins…rugissant.

Rien qu’à la regarder, la bestiole affiche ses ambitions de sportive assumée, avec un design étudié pour battre des records de performances grâce notamment à un meilleur aérodynamisme. On remarque en effet de nouveaux boucliers avant et arrière plus agressifs retravaillés en profondeur afin d’augmenter l’appui de la supercar. Le diffuseur arrière a également été quelque peu modifié et accueille désormais non plus quatre mais seulement trois sorties d’échappement, regroupées au centre.

Les lignes générales restent quant à elle sensiblement les mêmes, toujours aussi incisives et tendues, dans l’inimitable style Lamborghini.

740 chevaux sous le capot

lamborghini-aventador_s-2017-1280-0a

Côté mécanique aussi, les ingénieurs de la marque italienne ont bien travaillé. Si le fameux V12 atmosphérique de la Lamborghini Aventador de base a été conservé, il culmine désormais à 740 chevaux, soit quarante de plus que la version « civilisée ». Les performances n’évoluent néanmoins guère, avec un 0 à 100 km/h toujours abattu en 2,9 secondes et une vitesse maximale bridée électroniquement à 350 km/h.

La faute à gain de poids occasionné par l’arrivée des quatre roues directrices, une première pour un véhicule de série de la marque de Sant’Agata, qui avait jusqu’alors réservé ce privilège à l’exclusive Centenario.

Lancée au printemps prochain, la Lamborghini Aventador S remplacera la Coupé et sera présentée au public au salon de Genève. Il faudra compter au moins 337.866 € pour s’en offrir un exemplaire, sans compter le malus écologique de 10.000 €. Mais quand on aime…

Marie Lizak

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s