Infiniti Q60: le coupé sport séducteur

Alors que la marque a du mal à s’imposer en Europe, Infiniti mise sur une déclinaison coupé dérivée de la Q50, le Q60, dévoilée en avant-première à Detroit. 

5693ee4516081.jpg

Remplaçante du G37, la nouvelle Infiniti Q60 vient tout juste d’être présentée lors de cette nouvelle édition du salon de Detroit et porte les nouvelles ambitions du constructeur.

Alors que la mode est aujourd’hui aux SUV et autres crossovers, la division premium de l’alliance Renault-Nissan compte bien se distinguer en présentant une version coupé de la familiale Q50.

Un pari pas si fou que cela, tant le style extérieur tout en courbes risque d’en séduire plus d’un, grâce à sa large calandre cerclée de chrome et de son train arrière résolument sportif grâce à ses deux sorties d’échappement et ses optiques LED acérées.

Agressive sans en faire de trop, le coupé, qui compte bien concurrencer les allemandes BMW Série 4 ou encore Audi A5, sait jouer de ses charmes pour plaire, notamment dans sa livrée rouge. Irrésistible.

Luxe, confort et performance

5693eebea00d3.jpg

Qui dit Infiniti dit évidemment qualité et confort, et ce n’est pas cette Q60 qui dérogera à la règle. Outre un cockpit relativement classique, elle s’équipe du système de commandes Infiniti InTuition ainsi que d’un système Bose de 13 haut-parleurs spécialement conçus pour ce modèle.

Pour que rien ne vienne troubler l’écoute de votre album favori, le coupé est livré avec la technologie antibruit, qui annule certaines fréquences produites par le moteur et les empêchent de pénétrer dans l’habitacle. Il fallait y penser, reste à voir si cela est réellement efficace en conditions réelles.

Proposée en entrée de gamme avec un moteur 4 cylindres 2.0 turbo essence développant 211 ch, elle s’avère bien plus alléchante équipée du bloc V6 biturbo, décliné et versions 304 et 405 ch, disponible en deux roues motrices ou transmission intégrale. De quoi sérieusement se faire plaisir, d’autant plus que toutes ces motorisations sont couplées à une boîte manuelle sept rapports à convertisseur de couple.

De beaux moments de pilotage en perspective au volant d’une nippone charmeuse, dont les tarifs et la date de lancement n’ont pas encore été dévoilés.

Marie Lizak

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s