Ces passagers qui nous font regretter le permis de conduire

On a tous déjà eu à nos côté un individu qui nous a fait plus ou moins regretter d’avoir eu notre permis de conduire. Par chance, on peut facilement reconnaitre ces vils personnages puisqu’ils répondent à quelques critères permettant de les identifier rapidement et de les mettre plus ou moins hors d’état de nuire.

©Capture d'écran Volkswagen
©Capture d’écran Volkswagen

Le GPS ambulant

« Si j’étais toi, j’aurais pris à droite…M’enfin après c’est toi qui voit mais si on se perds… ». Voila ce qui résume en gros une conversation type avec ce véritable GPS ambulant. Toujours sûr de la direction à prendre, il a le don de vous mettre la pression si jamais vous osez lui faire l’affront de ne pas suivre SA route à lui et que vous vous perdez.
Surtout, ignorez le à grand renfort de hard rock au volume maximum, ou d’un mur en parpaings dressé entre vos deux sièges…bien moins pratique, je vous l’accorde, mais tellement plus efficace.

Le moniteur

Avec lui en passager, vous aurez l’impression de repasser le permis, encore et encore puisque, quoi que vous fassiez, ça n’ira jamais.
Avec un langage très basique composé de phrases simples sans verbes, il aime à rappeler les règles de bonne conduite à coup de « Clignotants! », « Priorité à droite! » ou encore «Rétros! ». Il se plait également à asséner un beau « 110! » lorsque l’on ose s’octroyer une pointe à 115 km/h sur une autoroute limitée à 130 km/h.
Mais au fond, le moniteur n’est pas méchant, et si l’idée de lui enfoncer la tête dans le tableau de bord vous prend, souvenez vous qu’il fait ça pour votre bien (et celui des autres aussi).

©Capture d'écran Volkswagen
©Capture d’écran Volkswagen

Le trouillard

On le reconnaît au premier coup d’oeil grâce à ses ongles enfoncés dans son siège et son regard fixé sur la route qui en dit long sur son inquiétude grandissante.
Le symptôme le plus courant est une peur panique des freins défaillants ainsi que d’une vitesse trop élevée (oui, oui, même 2 km/h au dessus de la limitation, ça compte).
Malheureusement, il n’existe à ce jour encore aucun moyen de lutter contre ce fléau, et non, rouler plus vite n’y changera rien, j’ai déjà testé pour vous.

Le parasite

Toujours en train de distraire le conducteur, on dirait qu’il découvre le monde « Regarde dehors, t’à vu le _________ (complétez selon votre expérience personnelle) ? » Le plus souvent représenté par un individu de type enfant, le parasite garde tout de même ce trait de caractère une fois adulte, ce qui le rend aisément reconnaissable.
Il existe un deuxième type de parasite, celui qui ne peut s’empêcher de toucher à absolument TOUT dans la voiture. Changement de station de radio, déréglage du siège…tout y passe!
Une seule solution, toujours embarquer un scotch pour la bouche et surtout bien prendre soin de ligoter l’individu dangereux soit dans le coffre, soit sur le toit pour une sécurité optimale.

©capture d'écran Volkswagen
©capture d’écran Volkswagen

Le surexcité

Un peu lunatique sur les bords, le surexcité possède littéralement deux personnalités tout autant inquiétantes mais avec un point commun: le sang chaud.
Toujours très heureux de monter en voiture, il sait le montrer chaleureusement au conducteur, ravi d’avoir enfin trouvé quelqu’un appréciant à sa juste valeur un petit tour à bord de son auto rutilante.
Mais attention, car le surexcité peut également se transformer en véritable chien de garde si quelqu’un ose compromettre la sécurité de ladite auto à grand renforts de cris, mots fleuris et autres grognements.
Pensez à verrouiller les portes si vous ne voulez pas assister à une bagarre entre votre passager désireux de rendre justice à votre petite voiture innocente et un automobiliste qui ne sait pas encore dans quoi il s’est engagé.

Et surtout, dites vous qu’à un c’est bien, à deux c’est mieux…enfin, pas toujours!
Le meurtre est puni par la loi, alors non, égorger son passager n’est pas la meilleure solution au problème… 😉

Marie Lizak

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s