La place des femmes dans l’automobile, l’heure du constat

Les clichés foisonnent sur les femmes au volant, et bien sur, tous ne sont pas fondés. Il est donc grand temps de dresser un bilan sur la réelle place des femmes dans le monde automobile.

« Les femmes n’ont pas leur place dans le monde automobile », « femme au volant, la mort au volant », ou encore « les femmes qui aiment les voitures sont des garçons manqués », c’est ce que l’on entend le plus souvent lorsque l’on évoque la place des femmes dans le monde de l’automobile.

Afin de vérifier ce que pensent un panel de personnes de ces affirmations, j’ai décidé de créer un sondage pour confirmer, ou non certains de ces clichés. Les résultats sont plutôt surprenants, vous allez le voir.

64 personnes ont accepté de répondre à ce court sondage sur la place de la femme dans le monde automobile. Sur ces personnes, 66% étaient des hommes, et 21% des femmes, pour la plupart entre 25 et 50 ans.
Parmi les participants, 37% exercent ou ont déjà exercé un métier en rapport avec le monde automobile, et 26% ont dans leurs connaissances une femme travaillant dans le domaine automobile également.

Steffi Halm, pilote de camion de course lors du grand prix de Nogaro en 2014 ©CC
Steffi Halm, pilote de camion de course lors du grand prix de Nogaro en 2014 ©CC

Vers une évolution des mentalités

Dans la seconde partie du sondage, les participants devaient répondre à des affirmations selon s’ils étaient d’accord ou non, et les résultats indiquent que, globalement, les mentalités évoluent et sont de moins en moins machistes.
En effet, 83% des sondés pensent que la femme a sa place dans le monde automobile, en revanche, seul 10% pensent qu’elles ont leur place en sport auto, plutôt décevant lorsque l’on voit que la gente féminine est de plus en plus représentée, aussi bien sur circuit avec Marine Pidoux qu’en karting par exemple, avec Olivia Parédé, jeune pilote déjà très prometteuse.
Dans le domaine des médias, environ 58% des sondés pensent que les femmes ont tout autant de légitimité dans le journalisme automobile que les hommes, et 61% sont d’accord avec le fait que les bloggeuses automobiles ont une place de plus en plus grande, ce qui prouve une certaine évolution des mentalités sur certains points. On pense bien sur à Margot Laffite, présentatrice et pilote ou encore à Marion Jollès-Grosjean, également présentatrice et journaliste.
En effet, 74% des participants pensent que les femmes ont autant de connaissances en automobile que les hommes et un sur deux pense qu’elles n’ont pas besoin de prouver leur légitimité dans ce domaine.
Selon la moitié toujours, une femme est plus séduisante lorsqu’elle s’intéresse aux voitures, et une très grande majorité est d’accord avec le fait qu’aimer l’automobile ne se fait pas au détriment de la féminité.

Lorsque l’on demande aux participants dans quel métier il est le plus surprenant de trouver des femmes, c’est la mécanique et le pilotage qui arrivent en premier, suivis de près par le transport routier, l’ingénierie automobile puis le journalisme auto et enfin les métiers de chauffeur de bus ou de taxis.

En revanche, pas de résultat concluant en ce qui concerne la fameuse affirmation que les femmes conduisent mieux que les hommes, puisque 50% affirment ne pas savoir… Allez les filles, nous on le sait très bien qu’on est les meilleures au volant!

Marie Lizak

Je vous laisse découvrir un aperçu d’une saison de courses avec Steffi Halm, pilote allemande de camion de course pour Lion Trucks Racing.

Publicités

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s