Lancia: fin du marché français pour 2017

Le constructeur italien cessera de vendre ses modèles sur le sol français d’ici 2017 pour ne produire que sur ton territoire d’origine. La mort annoncée d’une marque mythique?

Il y a un an de cela, Sergio Marcione, PDG de la marque avait annoncé que Lancia ne serait plus commercialisée qu’en Italie, son pays d’origine. Pire, elle ne produira plus qu’un seul modèle: la petite Ypsilon, lancée en 2012.
En effet, il suffisait de faire un tour du coté du stand du constructeur lors du salon de Genève pour s’apercevoir que seul ce modèle unique était présent. Mais où sont passé les autres?
La marque a tout bonnement décidé d’arrêter leur production en raison de leur manque de succès pour tout miser sur la petite citadine, qui, il est vrai a tout de même beaucoup de charme, à l’italienne évidemment.
Une lettre de résiliation a été envoyée aux quelques 118 concessionnaires de la marque en France avec un préavis de deux ans. En revanche, leur statut de réparateur agréé sera tout de même conservé, et puisqu’il n’existe aucun concessionnaire consacré exclusivement à Lancia, le problème des emplois ne se pose donc pas vraiment.
Un constructeur qui ne garde qu’UN seul modèle pour le commercialisé dans UN seul pays, c’est la mort assurée, puisque Lancia est le seul à avoir recours à cette solution. On connait bien sûr Alfa Roméo, faisant également partie du groupe Fiat qui ne produit plus que trois modèles, la Mito, la Giulietta et la 4C à cause, entre autres de problèmes de gestion.

©Lancia
©Lancia

Une déchéance programmée

Les problèmes économiques de Lancia et plus globalement du groupe Fiat ne datent pas d’aujourd’hui. En effet, depuis 25 ans, on remarque qu’Alfa Romeo et Lancia sont les deux « boulets » du groupe, qui n’arrive pas à les gérer efficacement.
Une situation qui s’est empirée avec le rachat de Chrysler et son arrivée au sein de la gamme, avec par exemple la Lancia Thema fortement inspirée par son homologue américain, en totale rupture avec le style élégant de son Italie natale.
L’arrivée du monstre américain a littéralement parasité les ventes du constructeur italien, puisque le Voyager, ce monospace estampillé Chrysler tout d’abord dont les ventes ont été divisées par quatre après son passage sous le nom de Lancia.
Les exemples sont encore nombreux et les puristes du charme à l’italienne ne sont pas franchement emballés par le style américain, ce qui explique le déclin de cette marque auparavant si emblématique, avec notamment la Stratos qui remporta trois titres consécutifs au championnat du monde des rallyes.
C’est la fin d’une ère pour cette marque pourtant encore très présente en Italie, où la petite Ypsilon est aussi courante que la Twingo dans notre capitale française.

Marie Lizak

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s