Top Gear France: Les coulisses du tournage

Je me suis rendue dans l’Aube à Brienne-Le-Château pour assister au tournage d’une des émissions les plus attendues de l’année 2015. Entrez dans les coulisses avec moi.

©BFM
©BFM

Il est 8h lorsque nous arrivons sur le circuit de l’émission, au coeur de la campagne, sous la neige pour nous diriger vers une salle où nous patientions quelques minutes, le temps que tout le monde arrive.
Nous entrons alors dans le hangar qui accueille le plateau et là c’est presque le choc, on a réellement l’impression d’entrer dans le décor du véritable Top Gear UK, même ambiance, mêmes couleurs, même plateau. Et ce n’est que le début.

Au coeur du tournage

Très vite, le public, composé d’environ 300 personnes se répartit autour du plateau principal. Nous sommes ensuite sollicités pour applaudir, rire ou encore réagir à certaines situations telles qu’une voiture très laide qui apparait à l’écran ou au contraire une très belle auto de manière à régler le son pour la régie et filmer quelques plans également.
Les trois présentateurs arrivent alors sous nos applaudissements et font une première répétition de la scène oû ils doivent arriver sur le plateau et introduire la nouvelle Twingo qui fera l’objet d’un essai. « Moteur, ça tourne! » crie Alice, l’assistante réalisatrice et c’est parti, le générique emblématique retentit puis Philippe Lelouche, Bruce Jouanny et Le Tone arrivent en courant sous un tonnerre d’applaudissements encore une fois.
Trois prises plus tard, c’est enfin dans la boite et nous pouvons passer à la suite, la présentation des news après un bref changement de décor pour adopter un salon identique à celui de la version anglaise avec pour canapé des sièges de DS, so French.

©Facebook
©Facebook

Chacun des présentateurs enchaine l’information qu’il a à présenter telle que la nouvelle Honda NSX qui fait beaucoup réagir le public ou encore l’Audi A7 autonome, toujours avec une bonne dose d’humour chère à l’émission.
La suite du tournage se fait autour de la nouvelle Twingo, où les trois présentateurs disent ce qu’ils en pensent après leur essai à grand renfort de blagues toujours appréciées du public.
Chose étonnante, la fin de l’émission est tournée quasiment au début et nous devons donc faire le plus de bruit possible et même faire des signes de la main pour dire au revoir aux téléspectateurs, le tout pendant plusieurs prises avec la même énergie, et oui, être public c’est aussi un peu être acteur!
Après la présentation de la petite Twingo vient celle de la McLaren 650S mais avec quelques problèmes techniques puisque les phares s’éteignaient au milieu de la séquence, ce qui a amené la production a faire plusieurs prises jusqu’a ce que le souci soit réglé. Nous avons également pu voir sur les écran l’essai du bolide par le Stig, le célèbre pilote masqué de l’émission.
Vient enfin l’invité, aujourd’hui François Fillon, qui se prête au jeu du tour de piste de la voiture petit budget, une Dacia Sandero ainsi qu’a une interview 100% automobile ou il évoque ses souvenirs, ses voitures ou encore sa passion pour la course.

©Facebook /Top Gear France
©Facebook /Top Gear France

Made in France, inspiré des british

Ce qui frappe le plus dès l’arrivée sur place c’est la ressemblance du plateau avec celui de la version originale puisque tout est disposé exactement de la même manière, on y retrouve également la même ambiance.
Lors de la présentation des news et de l’interview de l’invité on retrouve le même décor avec les sièges de voiture, ici de DS puisque nous sommes en France ainsi que la table faite à partir d’un bloc moteur V8.
L’émission est construite de la même manière que la version anglaise et l’on retrouve les essais déjantés du trio ainsi que la séquence de la star dans une voiture petit budget ou encore le pilote mystère, dont certain disent qu’il peut conduire une voiture à 200 km/h si elle est limitée à 130 km/h…C’est bien sur le Stig! Et oui, il sera bien présent dans cette version française et malgré toutes les suppositions sur son identité qui pourrait être Sébastien Loeb ou Ogier elle ne sera pas dévoilée, tout comme en Angleterre. Car non, le Stig anglais n’est pas Michael Schumacher comme ce que l’on peut croire suite à une blague, et il n’est pas prêt de le devenir d’ailleurs aux dernières nouvelles, il paraît qu’il a eu un petit souci de ski il y a quelques temps.

©Facebook
©Facebook

Lors du tournage, certains passages d’une émission enregistrée précédemment ont été diffusés et nous pouvons nous y méprendre avec la version UK tant la manière dont elle est filmée est identique, que ce soit en plateau mais également lors d’un essai sur la piste ou lors du tour de piste de l’invité au volant de la Dacia Sandero.
La similitude avec Top Gear UK va plus loin puisque l’un des présentateurs, le pilote Bruce Jouanny a une grande ressemblance avec Richard Hammond…coïncidence?
Tout nous rappelle donc l’émission originale mais les présentateurs arrivent tout de même à apporter leur touche de personnalité et à donner une différence entre la version française et anglaise.

Top Gear France s’annonce non pas comme une pâle copie de la version anglaise mais plutôt comme une adaptation à laquelle s’ajoute une personnalité made in France grâce à un trio de présentateurs déjantés qui donneront sûrement à cette émission tout ce dont elle a besoin pour fonctionner et pour conquérir les Français.
Rendez vous le 18 mars sur RMC Découverte pour la première diffusion…

Marie Lizak

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s