La saga 911

Cinquante et un ans après son lancement qui suivit sa présentation au salon de Francfort en 1963, la célèbre Porsche 911 fait toujours rêver petits et grands. Sa silhouette harmonieuse et son six-cylindres mythique en font une véritable légende dans le monde automobile et même au-delà, elle est devenue un emblème reconnu dans le monde entier. Retour sur une épopée hors du commun.

©Marie Lizak
©Marie Lizak

C’est en 1931 que Ferdinand Porsche crée son bureau d’études et conçoit la Jaguar Type D et la kDF, l’ancêtre de la Coccinelle Volkswagen.
C’est son fils, Ferry Porsche qui le seconde et l’aide à concevoir la Porsche 358 qui voit le jour en 1948, Ferdinand meurt un an après sa sortie de série en 1950, à l’âge de 75 ans.
Huit ans après la disparition du fondateur, les premiers travaux de ce qui sera la 911 débutent, et c’est Peugeot qui donnera son numéro à ce modèle phare.
En effet, chez Porsche elle était produite sous le code 901 mais Peugeot ayant déposé la numérotation à trois chiffres avec un 0 au milieu, le constructeur allemand fut contraint de changer le nom de son prototype n°5 en 911, qui fut présenté à l’automne 1963 au salon de Francfort et qui deviendra le premier d’une longue lignée d’automobiles de prestige. Il était équipé du célèbre flat-six de 2 litres développant 130 chevaux refroidi par air et placé à l’arrière.
Porsche présente ensuite une version targa, plus sécurisée, équipée d’arceaux, qui entrera en production en 1966.
Les cylindrées des 911 va continuer d’augmenter jusque dans les années 70, en passant de 2,0 à 2,7 litres, incarné par la mythique Carrera 2.7 avec sa célèbre « queue de canard » bien connue des porschistes, qui sortira en 1972 et qui signe la fin de la première génération de 911.

Porsche-911_Turbo_S_2014_7
C’est ensuite la 911 turbo, équipée d’un turbo bien évidemment et d’un régulateur de pression qui verra le jour en 1974, qui marque la début de la seconde génération qui durera jusqu’en 1989 et dont les SC 3.0 et les 3.2 ainsi que qu’une speedster 3.0 en font partie. `
La 3ème génération de 911 voit le jour avec la 964 dotée d’un bloc 3,6 litres et du célèbre moteur flat-six en porte-à-faux arrière. C’est aussi le premier modèle Porsche équipé de quatre roues motrices. La version turbo sort en 1991, équipée d’un moteur 1.3 litres qui ne remporte pas un franc succès et dont la motorisation sera renouvelée avec cette fois un moteur 3.6 litres développant 360 chevaux.
C’est la même année que sort la 993, dotée d’un moteur 3.6 de 272 chevaux et qui est, grande nouveauté, refroidi par eau, alors que toutes les générations précédentes étaient refroidies par air.
Apparaissent ensuite la type 996 de 5ème génération, qui est équipée d’un bloc 3.6 développant entre 325 et 483 chevaux.
A partir de 2004 apparaissent les 997 de sixième génération, dont la puissance varie de 325 chevaux pour la Carrera à 530 ch pour la GT2.
Toutes ces 911 possèdent un bloc 3.6 litres, sauf la Carrera qui est quand à elle équipée d’un flat-six de 3.8 litres.

Plus de jamais, les 911 font partie intégrante du paysage automobile mondial et les amateurs sont encore nombreux. Le mythe 911 n’est donc pas prêt de s’arrêter.

Marie Lizak

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s