Maybach renaît de ses cendres

C’est à l’occasion du salon de Los Angeles qui ouvrira ses portes le 18 novembre prochain que sera dévoilée la dernière née de la collaboration Mercedes-Maybach, la luxueuse S 600. Cette création marque t-elle la renaissance de la division de luxe de la marque à l’étoile? 
Cette toute nouvelle Maybach est une des autos les plus attendues de ce salon, car elle marque un début de renaissance pour la célèbre marque de luxe, même si cette fois, cette S 600 reste tout de même « seulement » une Mercedes badgée Maybach.
En effet, la marque, disparue depuis 2012 est en quelque sorte ressuscitée en tant qu’une sous-marque du groupe Daimler, et cette S 600, qui est une déclinaison plus luxueuse de la Classe S est la première d’une gamme, fruit du partenariat entre la marque à l’étoile et sa filiale.
Les informations sont encore rares mais nous savons d’ores et déjà qu’elle sera équipée d’un moteur V12 6.0 litres biturbo développant 530 chevaux.

En ce qui concerne l’intérieur, une seule photo a été dévoilée, et à première vue, les sièges semblent être très confortables et la sellerie d’excellente qualité, à la hauteur de la réputation de la marque. Les places arrières offrent une place plus que raisonnable pour les jambes et les repose-tête à l’avant inclinables témoignent de l’importance accordée au confort.

Pour le moment, aucune date de lancement annoncée ni de prix, mais il ne fait aucun doute que ce dernier sera relativement élevé, probablement dans la même fourchette que chez Bentley par exemple.
Pour Mercedes, c’est une occasion de réaffirmer sa place dans le marché des voitures de luxe et la marque espère bien concurrencer les constructeurs déjà implantés dans ce segment tels que Rolls-Royce

maybach S600
Seule image connue de la S600 pour le moment, qui nous dévoile les places arrières de la berline de luxe.

Pour rappel, la marque Maybach est crée en 1909 puis disparait une première fois à la fin de la seconde guerre mondiale, avant de réapparaitre en 2002, sous le nom de Maybach Manufakturer, qui devient alors officiellement la division haut de gamme du groupe Daimler, qui possède Mercedes mais également Smart.

Même le rappeur Jay-Z n’a pas hésité à déclarer son affection pour le constructeur dans sa chanson My président is black, « My President is black, My Maybach too… », preuve que même disparue, la marque reste emblématique et appréciée des plus grands, même si malgré tout le succès n’est pas vraiment au rendez vous en ce qui concerne les ventes, avec à peine 3 200 exemplaires écoulés en une dizaine d’années, ce qui est peu, même pour un tel niveau de luxe et par conséquent un prix élevé.

Même si le pari paraît audacieux de présenter une toute nouvelle Maybach après deux ans d’absence, il semble que ce salon de Los Angeles soit le moment idéal pour le faire, en témoigne le succès de Mercedes lors du Mondial de l’Automobile de Paris, en octobre dernier.

Marie Lizak

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s